Dandy bourgeois blasé et fêtard, Édouard est accueilli au petit matin, après ses frasques nocturnes quotidiennes, par Lisbeth, la servante.

Détail couverture de Monsieur désire ?
Détail couverture de Monsieur désire ? © d'Hubert et Virginie Augustin/Glénat

Par perversion et pour la tester, il décide de lui faire des confidences scabreuses et de voir jusqu’où la jeune fille encaisse. Impassible et patiente, la domestique reste indifférente aux provocations de son maître. La relation ancillaire entre ces deux-là sur fond d’Angleterre victorienne et de lutte des classes évolue… Et dérange : « Qu’il profite des faiblesses de ces écervelées soit, mais qu’il se mette en tête de leur parler… », se désole ainsi la gouvernante du manoir. Le scénariste Hubert continue, après sa saga des Ogres-Dieux, à raconter avec talent des personnages qui enfreignent les codes, et se libèrent des carcans sociaux. Une très belle histoire de rencontre entre deux êtres de milieux différents qui n’auraient jamais dû avoir de relation. Et un magnifique portrait de femme.

Hubert :

Malgré sa très faible marge de manœuvre, Lisbeth arrive grâce une force énorme à avancer

Les domestiques étaient des meubles :

Monsieur désire ? d’Hubert et V Augustin, est publié chez Glénat

Feuilletez quelques pages :

Son précédent livre sur France Inter : Demi-sang, la suite futé de Petit avec Gatignol

►►► ET AUSSI :10 BD pour la rentrée

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.