Le palmarès du 44e Festival d'Angoulême a été rendu public. Il fait la part belle à un éditeur : Dargaud, et à l'édition indépendante.

Détail de l'affiche du FIBD 2017
Détail de l'affiche du FIBD 2017 © Hermann

Le Grand Jury était présidé cette année par la dessinatrice anglaise, Posy Simmonds, et composé de Marius Chapuis (Libération), Mathias Énard (écrivain), Nora Hamzawi, (humoriste), Jean-David Morvan (scénariste), Vo Song Nguyen (libraire Millepages), et Catherine Robin (Elle). Pas de blague cette année, lors de la remise des prix, et un palmarès de qualité :

  • Fauve d'Or Prix du Meilleur album : Paysage après la bataille d'Eric Lambé et Philippe de Pierpont Actes Sud / Frémok. Une claque graphique au service d'une histoire sur l'après traumatisme.

Notre manière de raconter, d'être dans le non-dit, et dans le dessin, dans l'épure, c'est là que l'on commence à toucher les gens...

Ecoutez Eric Lambé et Philippe de Pierpont :

Eric Lambé et Philippe de Pierpont
Eric Lambé et Philippe de Pierpont © Radio France

En savoir plus sur Paysage après la bataille, et feuilletez quelques pages :

Le Fauve d'or
Le Fauve d'or © Radio France
  • Fauve d'Angoulême Prix spécial du jury Ce qu'il faut de terre à l'homme de Martin Veyron par Dargaud
Martin Veyron à la remise de son fauve
Martin Veyron à la remise de son fauve © Aucun(e)

Lire la critique et feuilletez quelques pages

  • Fauve d'Angouleme Prix du public Cultura :L'homme qui tua Lucky Luke de Matthieu Bonhomme publié chez Dargaud. Ecoutez sa réaction :

Lire l'interview : Matthieu Bonhomme : Je voulais que mon Lucky Luke soit un vrai cow-boy !

  • Fauve Polar-SNCF :L'Eté diabolik d'Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen édité par Dargaud

Ce qu'on en pense : BD : le parti pris de l'esthétique

  • Fauve d'Angoulême Prix du Patrimoine : Le club des divorcés de Kazuo Kamimura édité chez Kana : le quotidien d'une mère divorcée dans les années 1970 par le grand dessinateur japonais Kazuo Kamimura. Le dessinateur disparu prématurément à 46 ans en 1985 avait mis les femmes au centre de son oeuvre. Avec ce livre paru dans les années 1970, il dénonçait le conservatisme de la société japonaise. Son travail est actuellement exposé au Musée d'Angoulême.
Dans l'exposition Kezuo Kamimura
Dans l'exposition Kezuo Kamimura © Radio France

En savoir plus en lisant : Biscoto, plus fort que costaud

Lire :Cosey remporte le Grand Prix d'Angoulême

Cosey, le Grand Prix 2017 à la main
Cosey, le Grand Prix 2017 à la main © Radio France
  • Le Prix Goscinny 2017 est allé à Emmanuel Guibert pour l'ensemble de son oeuvre :

Lire : Martha et Alan d'Emmanuel Guibert, magnifique ode au premier amour

(La suite du Palmarès avec les prix Jeunesse et Découverte à découvrir sous le journal de bord)

Le journal de bord du festival, l’événement au jour le jour :

Auparavant, le Festival avait décerné ses prix jeunesse :

  • Fauve jeunesse : La jeunesse de Mickey de Tebo, publié chez Glénat
  • Le Prix des écoles d’Angoulême : La cantoche T.1 « Premier service » de Nob chez BD Kids

  • Prix des collèges à Ninn, Tome 1 « La ligne noire » de Jean-Michel Darlot et Johan Pilet chez Kennes

  • Prix des lycées à L’homme qui tua Lucky Luke de Matthieu Bonhomme chez Lucky Comics

  • Prix d’Angoulême de la BD scolaire : Monde à part de Clémence André

  • Concours de la BD scolaire, Prix Coup de coeur : Dans un monde sans berger de Léopold Kalinda

  • Concours de la BD scolaire, Prix Scénario : Bien vu Monsieur Darwin de Kerrian Giammatei

  • Concours de la BD scolaire, Prix Graphisme : Dessins jetés d'Elliot Royer

  • Prix Jeunes Talents :
  • 1er Lauréat : Jeux Olympiques des Athlètes Aléatoirement Répartis de Nassim Sarni

  • 2e Lauréat : Jour 1 : Qu’est ce que je fous là ? de Fabien Roché

  • 3e Lauréat : L’Étang, de Yannick Grossetête

  • Prix Jeunes Talents région :Pour une vie meilleure de Théo Masson

  • Prix Challenge digital :

  • 1er Lauréat : Vidu et Batraf pour leur oeuvre interactive L’Immeuble

  • 2e Lauréat : Antoine Maillard pour son oeuvre interactive Roaxaca Zone

  • 3e Lauréat : Camille Prieur de la Comble et Vincent Malgras pour leur oeuvre interactive L’Odyssée 2.0

Dans le rétro : le Palmarès 2016

Et aussi :

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.