Elle ouvre les portes de son journal intime... avec “Munkey Diaries”, Jane Birkin nous livre un témoignage passionnant sur sa carrière et les rencontres qui ont transformé son destin de jeune fille de bonne famille, en sex-symbol à scandale. Un livre peuplé d'anecdotes incroyables et d'histoires merveilleuses !

Jane Birkin (actrice et chanteuse britannique) photographiée le 04 juin 2015 au jardin des Tuileries à Paris.
Jane Birkin (actrice et chanteuse britannique) photographiée le 04 juin 2015 au jardin des Tuileries à Paris. © AFP / François Guillot

Le résumé du livre de Jane Birkin, par Jérôme Garcin

Munkey Diaries (1957-1982), chez Fayard, le 1er volume du journal intime de Jane Birkin. Cela fait soixante ans que Jane Birkin, parle à son « Munkey », son petit singe en peluche que son oncle avait gagné dans une tombola et qu’il lui avait offert. Un singe, immortalisé sur la pochette de « Melody Nelson », qui ne l’a jamais quitté jusqu’au jour de mars 1991 où Jane l’a confié au grand amour de sa vie, Serge Gainsbourg :

J’ai déposé Munkey dans les bras de Serge, dans le cercueil où il reposait, tel un pharaon. Mon singe pour le protéger dans l’après-vie.

Dans ce Journal rédigé en anglais, qu’elle a elle-même traduit français, Jane Birkin raconte son enfance, ses années d’internat, son mariage en 1965 – elle avait 19 ans – avec le compositeur de musique John Barry, dont elle eut une fille, Kate, et sa rencontre, en 68, sur le tournage d’un film de Pierre Grimblat, avec le grand Serge. Leur amour va être aussi passionnel que violent, comme leur séparation, Jane vivant alors avec Jacques Doillon et Serge, avec Bambou. Un livre où, à 71 ans, elle se met totalement à nu.

« Un document passionnant sur cette époque » pour Frédéric Beigbeder

Je trouve que la partie écrite aujourd'hui est plus intéressante que les carnets de jeunesse, il y a plus d’émotion. C'est un document passionnant sur cette époque car c'est une histoire incroyable.

Elle c'est quand même une pensionnaire de très bonne famille, d'une famille assez coincée, qui se retrouve sex-symbol à scandale, d'abord dans Blow-Up d'Antonioni puis à chanter "Je t'aime… moi non plus" qui est un scandale mondial.

Elle cache d'ailleurs les gémissements à ses parents dans une scène assez drôle... On apprend énormément de choses !

Olivia de Lamberterie trouve ce livre « empreint d'un très grand désespoir »

J'ai adoré. Pour moi ce livre est le plus romanesque de tout ce programme.

C'est un mélange de très grande fantaisie car les parents sont coincés mais sont aussi un peu fantaisistes : la mère recrute les filles au pair les plus jolies afin qu'elles servent de modèles pour son mari peintre.

C'est un livre empreint d’un très grand désespoir, car elle n'a aucune estime pour elle-même. Tout ce qu’elle fait de scandaleux c’est pour épater les hommes qu'elle aime.

J'ai rarement lu une pareille mise à nue d’une personnalité publique. C'est splendide et passionnant.

Arnaud Viviant le trouve « magnifique » et « grandiose » 

Magnifique, c'est magnifique. Et ce qui est beau c'est qu'on connaît tous la voix de Jane Birkin, alors quand on lit, on l'entend parler, elle nous raconte des histoires.

Il y a des histoires absolument merveilleuses. C'est fabuleux. C'est un très très grand amour entre elle et Serge Gainsbourg, la page qu'elle écrit sur Gainsbourg quand il lui annonce que son père va mourir, c'est grandiose.

« Absolument bouleversant » pour Patricia Martin

Ce journal est absolument bouleversant. Certes ça a été un grand amour avec Gainsbourg mais il n'a pas toujours été tendre avec elle. Et c'est presque au moment où ils se quittent, qu'elle se rend compte à quel point il tient à elle.

Je suis toujours demandé pourquoi au bout de 40 ans de vie en France, elle dit toujours « le table » par exemple. Eh bien il y a peut-être quelque chose entre cette difficulté à adhérer au langage et à sentir chez soi dans une langue, et le fait qu’elle ne se sent finalement chez elle nulle part, car ça coule dans tout le livre.

Écoutez

Écoutez tous les échanges des critiques du Masque et la Plume autour du livre :

8 min

"Munkey Diaries" de Jane Birkin - la critique du Masque et la Plume

Aller plus loin

📖 Munkey Diaries est paru en français chez Fayard

🎧 Écoutez l'intégrale du Masque et la Plume

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.