Muriel Barbery, l’auteur de "L’élégance du hérisson", a pris goût au fantastique depuis" La Vie des elfes". Elle revient avec un nouveau roman fantasy : "Un étrange pays", lui aussi peuplé d'elfes. Qu'en ont pensé les critiques du "Masque & la Plume" ?

Muriel Barbery, l'auteur de "Un étrange pays"
Muriel Barbery, l'auteur de "Un étrange pays" © AFP / Mychelle Daniau

Le livre résumé par Jérôme Garcin

En 1938, au cours de la sixième année d’une guerre conduite par un Italien, un général et un lieutenant espagnols, après avoir bu un champagne inconnu, accèdent à un monde inconnu, où ils sont guidés par le bien nommé Pétrus. Un monde brumeux, peuplé d’elfes, où on aime la poésie, la calligraphie et le thé gris qui serait merveilleux, n’était le conflit qui continue de faire rage et annonce la grande bataille finale. 

Bref, on est plus près du conte que du roman, et très loin de L’élégance du hérisson.

Olivia de Lamberterie a été déboussolée

OdL : À chaque fois qu'on parle de Muriel Barbery, tout le monde dit "Elle est très courageuse, elle aurait pu faire indéfiniment L'Elégance du hérisson, avoir d'autres succès et puis non. Moi j'avoue que je préférerais qu'elle soit un peu lâche et qu'elle refasse L'Elégance du hérisson parce que là, elle a re-fait les elfes.

En fait c'est de la fantasy… Je n'ai jamais lu de fantasy, même Le Seigneur des anneaux. J'ai fait un énorme effort intellectuel pour essayer de comprendre comment ça marchait, qu'est-ce que c'était. Le coup du champagne inversé m'a bien plu (au lieu de monter, les bulles descendent), il y a un côté une peu Boris Vian...

Je suis allée jusqu'à la page 150, après j'ai arrêté. C'est comme un conte pour les enfants, très édifiant, où les hommes sont très valeureux, les femmes sont belles comme dans des rêves et puis le bien affronte le mal, et le bien est mieux que le mal. 

Honnêtement, je ne comprends rien, ça ne m'intéresse pas. Ça me semble très enfantin, naïf, innocent… mais j'ai pas du tout envie de dégoûter les gens qui aiment.

Nelly Kapriélan est restée circonspecte

NK : C'est un trip. Soit on prend ce qu'elle prend, et on arrive à suivre (le champagne inversé doit être un code pour des champignons hallucinogènes ?), soit... Son trip à elle, c'est les elfes. Je pense qu'elle va continuer. 

J'admire (je dirais pas le courage mais) qu'elle soit fidèle à elle-même. Elle s'intéresse aux elfes : elle écrit sur les elfes ! On vit dans des mondes totalement différents, Muriel Barbery et moi. C'est tout.

Frédéric Beigbeder : "Je pense que la Barbery, il faudrait la surnommer la Barbe !"

FB : Oui, il y a un problème de drogue chez Gallimard, c'est clair (on parle de Tristan Garcia aussi). Il semblerait qu'un camion citerne de LSD soit garé rue Gaston Gallimard. Je veux avoir accès au même produit que les auteurs pour pouvoir comprendre le livre !

Il y a des questions importantes qui sont posées dans le livre… 

Les elfes ont-ils traversé le pont des brumes ? Les gars, il se passe beaucoup de choses en France, compliquées, on n'a peut être pas besoin de se poser, en plus, ces questions-là.

Que restera-t-il des mondes quand tout sera terminé ? Réponse : les mondes naissent, puisqu'ils meurent.

Et Paulo Coelho, c'est Vladimir Jankélévitch.

C'est un genre, l'heroic-fantasy et il y a des chefs d'oeuvre ! L'oeuvre de Tolkien, ou même JK Rowling sont très réussi ! 

Arnaud Viviant

AV : J'ai trouvé le point commun avec George Washington : c'est le jardinage [ndlr : George Washington cultivait du cannabis dans son jardin, comme le souligne Patrick Rambaud dans Emmanuel le Magnifique]. Bon, ça donne des visions. Nous on est un peu extérieur au processus de fabrication. On sent qu'elle a essayé de mélanger des substances littéraires très différentes et ça donne quelque chose de particulier…

Aller plus loin

Ecoutez l'intégralité des critiques échangées sur le livre :

6 min

"Un étrange pays" de Muriel Barbery : les critiques du Masque et la Plume

📖  Le roman de Muriel Barbery est à retrouver chez Gallimard

🎧 Écoutez l'intégrale du Masque et la Plume

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.