Yann Queffélec était l'invité d'Augustin Trapenard dans Boomerang, pour présenter son "Dictionnaire amoureux de la mer". Pour clôturer l'émission, l'écrivain-marin a lu, non sans émotion, un texte inédit, et intense.

Yann Queffélec et son chariot à bateau en bois, aux Jardins des Tuileries, 1990
Yann Queffélec et son chariot à bateau en bois, aux Jardins des Tuileries, 1990 © Getty / Micheline Pelletier Decaux

Yann Queffélec est un écrivain parisien, certes. C'est aussi un marin breton. Il n'est pas étonnant de retrouver un parallèle entre ces deux identités, ces deux régions, dans le texte que l'auteur du Dictionnaire amoureux de la mer avait préparé pour les auditeurs de Boomerang. Inspiré par le film de Bruno Podalydès Bécassine , qui ne lui a guère plu, l'écrivain au prix Goncourt 1985 s'en est servi pour avancer une critique de la société actuelle, basée sur l'indifférence et les préjugés. 

Aujourd’hui, Bécassine est partout. C’est l’autre, on ne l’aime pas, on se méfie. La femme, une salope. Elle n’attend que ça. La femme enceinte, elle n’a qu’à rester debout, dans le métro. L’enfant, rit trop fort, mal éduqué. Le vieux, bon pour les services de l’Etat. Le noir, trop noir. Trop nombreux. Si l’on avait su. L’arabe, chacun pense tout bas ce que chacun pense tout bas. _Chut_. Vive les intellos de gauche ! A bas l’amalgame ! Le juif, chut aussi. Le migrant, la misère du monde. Que la misère du monde passe son chemin, qu’elle se noie où elle veut. Femmes et enfants d’abord.

Le Breton, la pluie ne mouille que les cons chez eux. Ils sont toujours trempés. Pas chut avec les bretons. Rigolades, indiscrétions, Bécassine à volonté. Le rejet du semblable est typiquement parisien ces jours-ci. _Tout le monde vit dans sa bulle, ses écouteurs, ses clichés_. On en viendrait presque à se détester les uns les autres. A oublier que c’est la Bretagne, en 1789, qui rédigea « les droits de l’homme et du citoyen libre et égal » à tout homme, à tout citoyen. Et la Bretagne, c’est Bécassine, non d’un Kouign-amann ! C’est moi, c’est toi. 

Retrouvez l'entretien de Yann Queffélec dans Boomerang en intégralité, en podcast ou sur le site de France Inter

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.