Jeunesse, complicité, paysages grandioses, souvenirs : avec "Visa Transit", Nicolas de Crécy raconte la superbe virée initiatique en voiture en Europe de l'Est de deux jeunes hommes dans les années 1980.

Détail de la couverture de "Visa Transit" de Nicolas de Crécy
Détail de la couverture de "Visa Transit" de Nicolas de Crécy © Gallimard BD

Une épave de voiture gênante dans un jardin comme point de départ d’un périple qui mène deux jeunes adultes de l’autre côté du Bosphore. Eté 1986, Nicolas de Crécy et son cousin s’embarquent dans la Citroën Visa bleue familiale en fin de course. A bord de cette héritière rustique de la 2 CV, on trouve une bibliothèque, un précieux sac à dos rouge avec les papiers et l’argent, et, sur le tableau de bord, un jeu de bataille navale. Les deux voyageurs relient Paris au sud de la Turquie via l’Italie, la Yougoslavie et la Bulgarie.

Détail d'une planche de "Visa transit" signée Nicolas de Crécy
Détail d'une planche de "Visa transit" signée Nicolas de Crécy / Gallimard BD

On suit leur long trajet entre rencontres avec les habitants, galères, et évocation de souvenirs d’enfance - dont une terreur de la Vierge, séquelle d’une vilaine colonie de vacances catho… Les conditions de transport sont spartiates : les deux cousins dorment sur le toit de leur voiture. Les paysages du Sud de l’Europe défilent, magnifiques et évocateurs… Ils sont servis par un dessin plus lumineux qu’à l’accoutumée : "Normal", explique l'auteur de BD, "notre voyage a eu lieu en été. »

En se lançant dans ce récit, Nicolas de Crécy s’est lancé un défi : serait-il capable de raconter une histoire basée sur ses seuls souvenirs ? Après quelques pages, il a failli abandonner, mais les photos du road trip envoyées par son cousin étaient tellement ressemblantes à ses esquisses qu’il s’est accroché et a bouclé le projet de 130 pages en dix mois seulement. 

Une plongée dans le réel rare chez Nicolas de Crécy

Détail d'une planche de "Visa Transit" de Nicolas de Crécy
Détail d'une planche de "Visa Transit" de Nicolas de Crécy / Gallimard BD

Même si Nicolas de Crécy s’est déjà frotté au réel dans Le Journal d’un fantôme paru en 2007 chez Futuropolis, le ton autobiographique de l’aventure surprend. Lui-même avoue : "J’ai toujours un problème avec la réalité". Dans Visa Transit, même si tout est vrai, il ne peut pas s'empêcher de glisser une pincée de fantastique via son écrivain préféré, Henry Michaux, dont les livres sous-tendent ce voyage. 

La complicité avec le cousin est bien rendue. Il faut dire que Nicolas de Crécy et lui forment un duo romanesque parfait : l’un est hardi, l’autre plus timoré. L’auteur de Foligato réussit à éviter l’écueil du cliché de carte postale et du banal récit de vacances. Avec ses deux héros fumeurs, il ressuscite les années 1980 qui, même s’il fait franchir le rideau de fer à ses protagonistes, semblent insouciantes vues d’aujourd’hui.

Comment dessiner Visa Transit ? La leçon de dessin de Nicolas de Crécy

Visa Transit de Nicolas de Crécy est paru chez Gallimard BD

Planche de "Visa Transit" de Nicolas de Crécy
Planche de "Visa Transit" de Nicolas de Crécy / Gallimard BD
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.