De nombreuses ambulances, les pompiers et les forces de l'ordre se trouvaient sur place
De nombreuses ambulances, les pompiers et les forces de l'ordre se trouvaient sur place © MaxPPP

Au moins 12 personnes ont été tuées mardi dans une explosion contre un bus de la sécurité présidentielle dans le centre-ville de Tunis, a indiqué le porte-parole de la présidence de la République, affirmant qu'il s'agissait d'un attentat. L'état d'urgence a été décrété pour un mois.

Douze personnes au moins ont trouvé la mort à Tunis en fin d’après-midi en Tunisie après l’explosion d’un bus de la garde présidentielle, sans doute consécutive à un attentat suicide commis à l'intérieur du véhicule. On compte au moins 17 blessés. L’attentat a eu lieu près de l'une des principales artères de la capitale. De nombreuses ambulances, les pompiers et les forces de l'ordre se trouvaient sur place.

Couvre-feu et état d'urgence décrétés

L'état d'urgence a été décrété pour un mois, assorti d'un couvre-feu sur l'agglomération de Tunis. Le ministère de l'Intérieur n'était pas en mesure de préciser combien de personnes se trouvaient à bord du véhicule. La Tunisie a été confrontée à plusieurs attaques jihadistes au cours de l'année écoulée, dont deux attentats sanglants contre le musée du Bardo à Tunis en mars et contre un hôtel près de Sousse fin juin, qui ont fait 60 morts.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.