Des disparus après le naufrage d'un ferry aux Philippines
Des disparus après le naufrage d'un ferry aux Philippines © REUTERS/Erik De Castro / REUTERS/Erik De Castro

Les secours espèrent encore un miracle après le naufrage d'un ferry vendredi. L'accident a fait 34 morts. Plusieurs centaines de passagers ont pu être secourus mais 71 manquent encore à l'appel. Les plongeurs gardent espoir de retrouver des survivants.

La collision s'est produite vendredi aux environs de 21h00 à l'embouchure du port de Cebu . La majorité des passagers a pu être secourues, souvent par des bateaux de pêcheurs.

De nombreux passagers ont été incommodés par l'ingestion d'eau de mer mais aussi de pétrole s'échappant du ferry. De petits avions et des hélicoptères survolaient la zone à la recherche d'autres survivants et des plongeurs ont exploré le bateau naufragé dans la journée de samedi. Dimanche, les plongeurs gardent espoir de retrouver des survivants.

A Manille, la correspondance de Gabriel Kahn

Le ferry, en service depuis 40 ans, approchait du port lorsqu'il a coulé en quelques minutes après avoir percuté le cargo, le Sulpicio Express 7, qui quittait Cebu, ont rapporté des témoins. Deux larges brèches sont visibles à la proue du cargo. Le Sulpicio Express 7 est la propriété de la société Philippine Span Asia Carrier, autrefois appelée la Sulpicio Lines.

Cette dernière possédait le ferry Dona Paz, qui a sombré en décembre 1987 aux Philippines après une collision avec un pétrolier, provoquant la plus grave catastrophe maritime au monde en temps de paix avec la mort de 4.375 personnes sur le ferry et de 11 des 13 membres d'équipage du pétrolier. Des dizaines et parfois des centaines de personnes meurent chaque année dans des accidents de ferry aux Philippines, un archipel de 7 100 îles.

Les règles de sécurité ne sont pas toujours respectées par les transporteurs maritimes, certains bateaux étant mal entretenus et leur capacité maximale régulièrement dépassée. Le ferry impliqué dans l'accident de vendredi transportait 723 passagers, 118 membres d'équipage et 104 conteneurs , ont précisé ses armateurs, pour une capacité autorisée de 1 010 passagers et membres d'équipage et 160 conteneurs.

Le navire avait demandé un changement d'approche du port quelques minutes avant l'accident, a déclaré Luis Tuason, chef des gardes-côtes. Les capitaines des deux bateaux impliqués sont vivants mais n'ont pas encore pu être interrogés, a-t-il ajouté.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.