Au moins 57 personnes sont mortes et une centaine d'autres blessées dimanche à Homs. Ce double attentat à la voiture piégée a été revendiqué par le groupe Etat islamique (EI).

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), proche de l'opposition, évoque 57 morts alors que de son côté, la télévision nationale syrienne, parle d'au moins 32 morts. Cette explosion a eu lieu dans le quartier de Zahra, en centre-ville.

Cet attentat a eu lieu au moment où les forces du régime contrôlent la ville d'Homs. Les soldats de Bachar El Assad progressent au détriment des rebelles et de l'organisation Etat islamique. En décembre dernier, 32 personnes avaient trouvé la mort dans un attentat à la bombe à Homs.

Au moins 30 morts à Damas

A même moment à Damas, au moins 30 personnes ont péri dans quatre attentats à la bombe. Dans un quartier des faubourgs sud de la capitale syrienne, une trentaine de personnes auraient péri.

En janvier, des attentats suicide perpétrés par l'organisation djihadiste Etat islamique (EI) avaient fait 60 morts dans ce même quartier, où se trouve le plus important sanctuaire chiite du pays.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.