batisseusses de la paix
batisseusses de la paix © Radio France / Laetitia Saavedra

Les Bâtisseuses de Paix , une association regroupant des femmes juives ou musulmanes, parcourt les rues de Paris et des banlieues pour promouvoir le dialogue interreligieux et susciter "la réflexion" autour du conflit israélo-palestinien.

L'association, créée en 2002, refuse l'importation du conflit israélo-palestinien en France. Sa présidente Annie-Paule Dervzansky, une française de confession juive explique :

Ce conflit cristallise chez certains jeunes toute leur rancoeur et toute leur frustration. Il y a une crispation du côté juif aussi, des peurs phénoménales. Le conflit est mal importé, il n'est pas compris et ne repose que sur des émotions, d'un côté comme de l'autre.

Mais c'est un combat difficile que mène l'association, notamment en raison des pressions subies. Le reportage de Laetitia Saavedra

Désamorcer les tensions

Les affiches de l'association, d'un jaune pétant, ne passent pas inaperçues. Le discours, lui, se veut neutre: "Importez le dialogue de paix à Paris, Sarcelles, Barbès et dans tous les quartiers", martèle-t-il en gros caractères. L’objectif ici est de désamorcer les tensions, de parler avec les habitants.

Bâtisseuses de paix en a été créé après un voyage en Israël en 2002. Annie-Paul Derczansky y avait été inspirée par des initiatives civiles visant à rapprocher les deux peuples, israélien et palestinien. "Ce qui est possible là-bas, faites-le ensemble ici", assènent d'ailleurs les affiches de l'association.

A l’année, la soixantaine de femmes juives et musulmanes de l'association se retrouvent pour des échanges culturels ou interviennent dans les collèges parisiens.

►►► POUR EN SAVOIR PLUS | l’association bâtisseuses de paix

affiche Bâtsseuses de paix
affiche Bâtsseuses de paix © Bâtisseuses de paix
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.