Les algériens élisent leur président
Les algériens élisent leur président © Max PPP

Les Algériens sont appelés aux urnes ce jeudi pour une élection présidentielle que le chef de l'Etat sortant, Abdelaziz Bouteflika, physiquement diminué depuis un accident vasculaire cérébral subi en 2013, devrait remporter haut la main face à une opposition divisée.

Dans les urnes ce matin

Ce matin, des incidents se sont produits au sud-est d'Alger, à Bouira et ont fait 40 blessés. A l'ouverture des bureaux de vote, des jeunes algériens, hostiles à la candidature de Bouteflika ont sacccagé les urnes dans trois localités (Raffour, M'chedellah et Saharidj) interrompant ainsi momentanément le déroulement du scrutin.

A dix heures, le taux de participation national était estimé à 9,15%.

Abdelaziz Bouteflika, grand absent mais omniprésent

La campagne présidentielle s'est achevée sans qu'Abdelaziz Bouteflika, 77 ans et qui se remet d'un AVC, n'ait fait la moindre apparition publique lors d'un meeting électoral, laissant ses conseillers et partisans faire campagne à sa place. Mais pour une partie de la population, la quasi inéluctabilité de sa réélection est le signe du blocage du pays.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Un scrutin joué d'avance?

Les algériens se rendent aux urnes le 17 avril pour choisir le nouveau président de la République. Parmi les douze candidatures déposées, six d'entre elles ont été validées par le conseil constitutionnel algérien.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Les candidats en lice

Abdelaziz Bouteflika en quelques dates

Les présidents algériens
Les présidents algériens © Ide

.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.