plus de 200 morts dans une mine de charbon en turquie
plus de 200 morts dans une mine de charbon en turquie © reuters

Les secouristes continuaient mercredi de retirer des morts et des blessés d'une houillère de l'ouest de la Turquie où s'est déclaré mardi un incendie. Le dernier bilan de la catastrophe faisait état de 245 morts.

Une centaine de mineurs seraient toujours pris au piège dans les galeries de la mine, à Soma, à 120 km au nord-est d'Izmir, et le ministre de l'Energie Taner Yildiz, qui s'est rendu sur les lieux, a dit "craindre que le bilan des morts ne s'alourdisse [...]. Je dois dire que nos espoirs s'amenuisent concernant les secours".

Nous nous acheminons sans doute vers l'accident le plus meurtrier jamais survenu en Turquie.

L'incendie, provoqué par une explosion survenue mardi après 15h00 locales continue en sous-sol, ce qui gêne les opérations de secours, a précisé le ministre. Les secours injectent depuis mardi de l'oxygène dans les boyaux de la mine pour conserver une chance de retrouver d'autres survivants. L'explosion dans un transformateur électrique, provoquée par un court-circuit selon les autorités, a entraîné mardi en début d'après-midi une coupure de courant, mettant les ascenseurs hors d'usage et piégeant les ouvriers à environ 2 km sous terre. Le ministère du Travail a déclaré mardi soir que ses inspecteurs avaient effectué régulièrement des visites dans la mine de Soma, la dernière remontant au mois de mars, et qu'aucune irrégularité n'avait alors été notée.

Il s'agit d'ores et déjà de l'accident minier le plus meurtrier en Turquie depuis le coup de grisou qui avait coûté la vie à 263 mineurs en 1992 dans la province de Zonguldak, au bord de la mer Noire. En mai 2010, un autre coup de grisou avait fait 30 morts, également dans la province de Zonguldak.

Les dernières informations sur place d'Alexandre Billette

200 morts dans l'explosion d'une mine en Turquie
200 morts dans l'explosion d'une mine en Turquie © REUTERS/Osman Orsal

L'explosion, à Soma, s'est produite au moment du changement d'équipes, ce qui laisse planer une certaine incertitude quant au nombre exact de mineurs qui étaient dans la mine à l'heure du drame. Le ministre de l'Energie a déclaré mardi soir, à son arrivée sur les lieux, que 787 mineurs se trouvaient alors dans la mine. Un deuil national de trois jours a été décrété dans le pays, a annoncé le cabinet du Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan.

En 2012, l'Organisation internationale du travail (OIT) déclarait que la Turquie avait, en Europe, le taux le plus élevé de mortalité sur les lieux de travail, et, au plan mondial, le troisième rang le plus élevé. Entre 2002 et 2012, plus de 1 000 mineurs turcs ont perdu la vie sur leur lieu de travail, selon les statistiques de l'OIT.

Explosion d'une mine en Turquie
Explosion d'une mine en Turquie © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.