Environ 10.000 soldats américains resteront en Afghanistan jusqu'en 2016
Environ 10.000 soldats américains resteront en Afghanistan jusqu'en 2016 © Reuters / Jonathan Ernst

Une pause dans le retrait des soldats américains d'Afghanistan, le président Barack Obama vient de le confirmer. Contrairement à ses engagements et compte tenu des difficultés rencontrées par les forces afghanes sur le terrain, les quelque 10.000 soldats toujours présents dans le pays y resteront au moins encore un an.

Depuis la Maison blanche, Barack Obama est revenu sur l'un de ses principaux engagements : le retrait de l'ensemble des soldats américains en Afghanistan avant la fin de son mandat en janvier 2017. Cette décision qui n'est pas une surprise au vu des difficultés que rencontrent les forces afghanes sur le terrain, signifie que plusieurs milliers de soldats américains seront toujours sur le sol afghan au moins jusqu'au début de l'année 2017.

Un revers pour le président démocrate

La promesse remonte à 2008, lorsque Barack Obama était candidat démocrate à la Maison blanche. Il s'était engagé à mettre fin aux deux guerres d'Irak et d'Afghanistan . Malgré la fin officielle des opérations de combat depuis dix mois en Afghanistan, force est de constater que cela constitue un sérieux revers pour le président américain.

Que va-t-il se passer au-delà de 2016 ?

Le calendrier se dessine pour l'après 2016, Barack Obama prévoit le maintien de 5.500 soldats sur quelques bases, parmi lesquelles Bagram , près de Kaboul la capitale afghane. Jusqu'à présent, l'administration Obama espérait ne laisser fin 2016 qu'une force résiduelle d'environ un millier d'hommes à l'ambassade à Kaboul.

L'échec de Kunduz

Les Talibans ont quitté Kunduz
Les Talibans ont quitté Kunduz © Radio France

Plusieurs offensives récentes des talibans, comme à Kunduz (nord), ont montré que les forces afghanes ne parvenaient pas toujours à tenir leur terrain toutes seules, malgré les quelque 60 milliards de dollars dépensés par Washington depuis 14 ans pour les équiper et les former.

Si les talibans ont finalement annoncé mardi soir s'être retirés de Kunduz, leur conquête éclair de cette grande ville du nord afghan - leur plus grande victoire militaire depuis 2001 - a marqué les esprits.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.