Les autorités sud-africaines vient de déclarer l'état de catastrophe naturelle dans tout le pays. Une sécheresse historique frappe depuis plusieurs mois la ville du Cap à tel point, qu'elle est sur le point de manquer d'eau potable.

L’Afrique du sud vit une sécheresse sans précédent.
L’Afrique du sud vit une sécheresse sans précédent. © AFP / Luc Delcominette

Cette grande ville du sud ouest de l’Afrique du sud est en proie à une sécheresse dans précédent et menacée d'une rupture d'approvisionnement en eau potable. 

Le gouvernement gère désormais cette crise et a décidé une "réévaluation de l'ampleur et de la gravité de la sécheresse actuelle".  Le Cap, qui est la deuxième ville du pays, est frappée par sa pire sécheresse depuis un siècle. Les réserves d'eau sont au plus bas, au point que les robinets sont bientôt à sec. Ce "Jour zéro", ainsi qu'il a été baptisé, a été reporté cette semaine du mois d’avril au 4 juin, selon la municipalité du Cap. 

Pour parvenir à retarder cette échéance, les autorités ont demandé aux 4 millions d'habitants de l'agglomération du Cap de n'utiliser que 50 litres d'eau par personne et par jour, soit une douche quotidienne de trois minutes. 

"La semaine dernière, la consommation a été ramenée à 526 millions de litres par jour", a salué Ian Neilson, adjoint au maire du Cap. 

"C'est la première fois que la moyenne hebdomadaire est restée sous la barre des 550 millions de litres par jour grâce aux interventions de la mairie et aux efforts des résidents…on va y arriver" espère l’élu. 

Refaire ses précieuses réserves

Des amendes seront d’ailleurs mises à ceux qui dépasseraient ce seuil. Pour l’heure, ces menaces n'ont, pas été mises à exécution.  Contrôlée par le parti d'opposition de l'Alliance démocratique (DA), la municipalité du Cap est critiquée pour ne pas avoir tenu compte des avertissements des experts et ne pas avoir pris plus tôt des mesures de restriction. 

Toute l'Afrique australe vit depuis plusieurs années une très forte sécheresse. Les très fortes pluies ces derniers mois ont permis à l'essentiel de la région de refaire ses précieuses réserves d'eau mais pas dans cette région du Cap qui a fait exception.    

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.