C'est dans la région de Mukalla au Yémen que Nasser Al-Ansi est mort.
C'est dans la région de Mukalla au Yémen que Nasser Al-Ansi est mort. © Radio France / Google Map

"Dites aux médias que c'est Al-Qaida au Yémen !" En quittant les locaux ensanglantés de Charlie-Hebdo ce matin du 14 janvier 2014, les frères Kouachi hurlent une dernière phrase, avant de prendre la fuite.

AQPA, Al-Qaeda dans la péninsule arabique est née en 2009. A l’époque, la branche saoudienne de l’organisation d’Oussama Ben Laden a dû se replier vers le Yémen voisin pour se mettre hors de portée de la terrible répression menée par les forces de sécurité d’Arabie Saoudite. Elle fusionne avec les combattants de la branche yéménite .

Le Yémen est une terre de prédilection pour les salafistes étrangers qui sont nombreux à s’y installer pour y accomplir leur « hijra », leur « émigration » en terre d’Islam. Elle l’est aussi pour les djihadistes : AQPA accueille de nombreux aspirants au djihad dans des camps d’entraînement que l’organisation a implanté dans les zones tribales de l’Hadramout. La plupart s’y rendent en prétextant aller apprendre l’arabe dans des instituts coraniques près de la frontière saoudienne. C’est le cas de Saïd Kouachi qui y a été initié au maniement des armes et y aurait rencontré l’imam americano-yémenite Anouar al-Awlaqi, l’idéologue d’AQPA, dont les prêches sont à l’origine de nombreuses vocations djihadistes. Il a été tué par une attaque américaine en 2011.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | AQPA, l’autre racine historique du Jihad, article de J.P. Perrin dans Libération

AQPA est réputée être la cellule la plus active et la plus dangereuse d’Al-Qaeda. Le jour de Noël 2009, un de ses membres, Farouk Abdulmuttallab, un Nigérian de 23 ans a tenté de faire exploser le vol Amsterdam-Detroit. Colis piégés aux Etats-Unis, multiples attaques, explosion d’un avion cargo américain à Dubai… Le 12 octobre 2010, l’attaque contre le destroyer américain USS Cole a fait 17 morts.

En 2013, Inspire, le magazine de propagande d’Al Qaeda avait dressé une liste de personnalités à abattre. Parmi elles, Charb, le directeur de la publication de Charlie Hebdo. Un ordre entendu et suivi par les frères Kouachi…

► ► ► INFOGRAPHIE | Les filières djihadistes au coeur des attentats

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.