En Chine, Pékin fête Noël dans un épais brouillard de pollution
En Chine, Pékin fête Noël dans un épais brouillard de pollution © MaxPPP

Plusieurs villes comme Pékin et Milan font face à des niveaux de pollution de l’air particulièrement inquiétants qui imposent aux autorités de prendre des mesures drastiques.

Les températures enregistrées dans le monde entre janvier et novembre ont battu des records, laissant présager que l'année 2015 sera la plus chaude de l'histoire moderne, ont annoncé jeudi les experts de l'Agence américaine océanique et atmosphérique. Et décembre a prouvé que Noël 2015 serait au balcon, mais aussi beaucoup dans la pollution.

Les températures particulièrement douces, coincident avec les émissions de polluants, explique le climatologue Hervé le Treut, directeur de l'institut Pierre Simon Laplace

Circulation alternée et interdiction des feux d'artifices

La pollution s'est aggravée ces dernières semaines dans toutes les grandes villes italiennes en raison de l'absence de pluies. La municipalité de Milan, dans le nord de l'Italie, a décidé mercredi d'interdire toute circulation automobile en journée pour les 28, 29 et 30 décembre, afin de lutter contre la pollution qui dépasse les limites autorisées et la région Lombardie a invité toutes les autorités locales à renoncer aux feux d'artifice de fin d'année pour ne pas empirer la situation. A Rome, les autorités ont instauré à plusieurs reprises la circulation alternée, interdisant à tour de rôle les voitures avec des plaques d'immatriculation paires et impaires. La municipalité de Rome espère qu'avec la fermeture des écoles pour les fêtes de fin d'année, la situation pourra s'améliorer dans la capitale italienne et n'exclut pas, dans le cas contraire, d'interdire elle aussi toute la circulation.

Pékin noyé dans un épais brouillard de pollution

En Chine, Pékin fête Noël dans un épais brouillard de pollution, vingt-cinq fois plus nocifs pour la santé humaine que les plafonds ordinairement recommandé pour une exposition de 24h. La visibilité est réduite à une centaine de mètre, tandis qu’une odeur âcre de charbon monte aux narines des habitants. La circulation a été interrompue sur certaines autoroutes périphériques, et le trafic aérien était fortement perturbé : l’aéroport principal a ainsi annoncé que faute de visibilité, plus de 500 vols intérieurs et internationaux au départ ou à l'arrivée de Pékin ont été annulés. La pollution est exacerbée par l'utilisation accrue de charbon pour la production d'électricité durant l'hi.ver, et par les émissions nocives des régions industrielles entourant Pékin.

Delphine Sureau détaille la situation chinoise

Visibilité réduite par endroits à moins de... cinq mètres

Dans la métropole voisine de Tianjin, dix-neuf autoroutes étaient fermées vendredi, et la télévision d'Etat y faisait état d'une visibilité réduite par endroits à moins de... cinq mètres. La municipalité pékinoise avait décrété une "alerte rouge" à la pollution pour la toute première fois début décembre, avant de réitérer la semaine dernière, ordonnant restrictions à la circulation et fermetures d'usines pour contenir le smog.

Aux Etats-Unis la chaleur provoque des tornades

Les températures particulièrement douces, qui ont atteint des records à Washington et New-York, où il a fait jusqu'à 22,2°C à la veille de Noël, ont nourri, dans le sud du pays, une déferlante de tornades meurtrières qui ont fait au moins quatorze morts et des dizaines de blessées. De nombreuses maisons ont été endommagées ou complètement rasées, les habitants passant la veille de Noël à nettoyer les décombres.

Les tornades sont fréquentes dans ces régions, notamment au printemps, mais elles sont très rares à cette période de l'année.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.