Alexis Tsipras s’est exprimé depuis le siège de l'OCDE à Paris jeudi où un accord de coopération a été signé pour aider Athènes à mettre en œuvre des réformes. Le gouvernement grec a repris les discussions techniques avec ses créanciers.

Alexis Tsipras à la tribune
Alexis Tsipras à la tribune © MaxPPP/EPA/Asimela Pantzartzi

Rendre l'administration fiscale grecque plus efficace, ou encorebriser des monopoles ou oligopoles sur certains marchés : voilà quelques-uns des objectifs du partenariat renforcé entre l'Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE) et la Grèce.

En faisant en sorte que l'OCDE "cosigne les réformes de la Grèce", Alexis Tsipras espère faire la preuve de sa bonne volonté réformatrice.

Reconnaissant qu'il existe un "problème de défiance mutuelle" entre Athènes et certains de ses partenaires européens, le Premier ministre grec a réclamé"une nouvelle relation avec ses partenaires européens, fondée sur la sincérité et la compréhension mutuelle".

► ► ► LIRE AUSSI | La Grèce compte ses alliés et commence par la France

" Pour la Grèce, l'ère de la Troïka et l'austérité appartiennent au passé" a ajouté Alexis Tsipras en référence à la délégation de la BCE, de l'Union européenne et du FMI chargée jusque récemment d'évaluer la politique économique et budgétaire grecque.

Les changements politiques en Grèce sont tout à fait compatibles avec une nouvelle relation entre la Grèce et ses partenaires européens.

Restructurer la dette est "absolument vital"

Alexis Tsipras a également réclamé la restructuration de la dette publique grecque qui s'élève aujourd'hui à 178% du Produit Intérieur Brut (PIB). Un mois et demi après l’arrivée au pouvoir de la gauche radicale en Grèce, la dette grecque inquiète plus que jamais la zone euro . Mercredi, le gouvernement qui a fait campagne sur la fin de l'austérité, a finalement repris les discussions techniques avec ses créanciers sur son programme de réformes. La Grèce doit rembourser 6 milliards d'euros.

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.