Le 17 avril, les algériens se rendent aux urnes pour élire leur nouveau président. Six candidats à l'élection présidentielle de 2014 briguent le poste :

  • Abdelaziz Bouteflika : âgé de 77 ans, il est président de l'Algérie depuis 1999. Le chef de l'Etat se présente en tant qu'indépendant mais est soutenu par le FLN (Front de Libération National). Il brigue un quatrième mandat, grace à une modification de la constitution en 2002. En 2009, il remporte les élections avec un score record de 90,2%. Sa candidature à un quatrième mandat, malgré une santé fragile dûe à un AVC en avril 2013, est largement contestée.

  • Ali Benflis : âgé de 69 ans, Ali Benflis est le candidat officiel du FLN. Ancien Procureur de la République à Batna et secrétaire Général du FLN de 2000 à 2003, il est limogé alors qu'il est à la tête du gouvernement. Il se présente aux présidentielles de 2004 mais ne remporte que 6,4% des voix. Partisan d'une nouvelle constitution, il craint que la fraude ne gangrène les élections.

  • Louisa Hanouna : c'est la première femme à se présenter aux élections présidentielles de 2004 en Algérie. Agée de 59 ans, elle est militante féministe et membre de l'organisation socialiste des travailleurs. A l'instauration du multipartisme en 1989, elle fonde son propre parti, le Parti des Travailleurs (PT).

  • Abdelaziz Belaid : agé de 50 ans, Belaid est docteur en médecine. A l'âge de 23 ans, il rejoint les rangs du FLN et devient ainsi le plus jeune membre du comité central du parti. Suite à des désaccords, il quitte le FLN et fonde le Front Al-Moustakbal (FM) en 2012.

  • Ali Fawzi Rebaine : opticien de profession, Ali Fawzi Rebaine a 59 ans. Il est le candidat officiel du parti Ahd 54, qu'il a crée en 1991. Il passe deux fois par la case prison pour atteinte à la sécurité de l'Etat (de 83 à 84 puis de 85 à 87). Il fonde la toute première ligue des droits de l'Homme d'Algérie en 1985. C'est la troisième fois qu'il se présente aux élections présidentielles.

  • Moussa Touati : âgé de 60 ans, Touati est un ancien militaire et fonctionnaire de la police algérienne. Il fonde en 1999 le Front National algérien (FNA), parti nationaliste et conservateur. C'est la seconde fois qu'il se présente aux élections présidentielles: en 2009, il récolte 2,3% des voix.
la permanence d'Ali Benflis, l'un des six candidats à la présidentielle
la permanence d'Ali Benflis, l'un des six candidats à la présidentielle © MaxPPP/Le Parisien/Philippe de Poulpiquet
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.