Le pape François
Le pape François © REUTERS/Luca Zennaro

Jorge Mario Bergoglio n’a visiblement pas perdu ses habitudes simples et régulièrement le pape François décroche son téléphone pour appeler un fidèle qui lui a écrit une lettre.

Dimanche, c’est Stefano Cabizza,un étudiant italien de 19 ans, qui a eu la surprise de l’appel papal, passé sans aucune trace du cérémonial habutuel à la curie.

Je suis le pape François, nous pouvons nous tutoyer

Elève dans une école d'ingénieur de Padoue, Stefano Cabizza avait fait remettre une lettre au pape il y a quelques jours, à travers un cardinal. Mais jamais il n'aurait imaginé qu'il allait entendre "allô c'est le pape François" et qu'il pourrait s'entretenir au téléphone avec lui de manière absolument détendue puisqu’il raconte qu'avec le Pape "nous avons ri et plaisanté pendant huit minutes. Il m'a dit qu'entre Jésus et les apôtres, on se tutoyait", a raconté le jeune homme.

Récemment le pape a appelé un homme paralysé après un accident de la route, qui venait de perdre son frère lors d'une attaque à main armée, et se posait des questions sur le sens de sa vie.

A Rome, Thomas Chabolle

Contrairement à son précédesseur, mais conformément à son style direct et à son désir d'être en contact avec les gens, le pape François aime téléphoner à des amis en Argentine ou en Italie . Il appelle aussi des journalistes qu'il a connus personnellement comme cardinal pour demander des nouvelles d'un parent malade, d'un résultat d'examen ou fêter un anniversaire.

Un style radicalement différent de celui de son prédecesseur Benoît XVI.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.