Amérique latine : la biodiversité en danger, une île des Galapagos.
Amérique latine : la biodiversité en danger, une île des Galapagos. © MaxPPP

De la forêt tropicale de l’Amazone au désert d’Atacama, des Galápagos au páramo andin, l’Amérique Latine et les Caraibes sont la région qui dispose de la plus grande diversité biologique au monde avec 60 à 70% des espèces naturelles connues.

Des progrès mais peut mieux faire… c’est l’opinion résumée du programme des Nations Unies pour l’Environnement quant aux efforts réalisés en Amérique Latine et aux Caraibes pour préserver un environnement encore exceptionnel mais menacé.

Risques d’extinction toujours élevés

Le rapport note que le nombre d’espèces diminue et que les risques d’extinction sont toujours élevés pour d’autres. Les pertes d’habitats naturels sont toujours importantes même si le rythme a diminué.

La croissance économique rapide de la région et les inégalités sociales ont toujours des effets négatifs quant aux ressources naturelles disponibles.

Les surfaces agricoles se multiplient

Les surfaces agricoles se multiplient, ainsi que les zones destinées à l’élevage, sans oublier la construction de routes et grands barrages. Tous les pays de la région sont encore fortement dépendants de l’exploitation minière et pétrolière qui provoque de graves problèmes de contamination.

Des stratégies de développement durable

Côté positif, des stratégies de développement durable sont mises en place dans la région qui multiplie les efforts contre les trafics de faune sauvage. Les superficies de parcs naturels ont fortement augmenté ces dernières années ainsi que les efforts pour protéger les espèces migratoires. Attention tout de même, les financements pour la préservation de l’environnement sont plus difficiles à obtenir depuis quelques années.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.