Une ex-collaboratrice du gouverneur de l'État de New York accuse Andrew Cuomo de l'avoir harcelée sexuellement pendant plusieurs années et agressée.

Andrew Cuomo, populaire gouverneur de New York, est accusé d'agression sexuelle
Andrew Cuomo, populaire gouverneur de New York, est accusé d'agression sexuelle © AFP / Johannes EISELE

C'est dans un texte publié sur le site Medium et repris par le New York Times que Lindsey Boylan accuse son ex-patron de l'avoir embrassée de force, la contraignant à quitter son emploi. Ce patron n'est autre que l'un des hommes politiques américains les plus médiatiques depuis le début de la pandémie : le gouverneur de l'État de New York Andrew Cuomo.

Lindsey Boylan en 2019 lors du Forum des Femmes de New York. Aujourd'hui, elle accuse le gouverneur Andrew Cuomo d'agression sexuelle
Lindsey Boylan en 2019 lors du Forum des Femmes de New York. Aujourd'hui, elle accuse le gouverneur Andrew Cuomo d'agression sexuelle © AFP / Mike Coppola / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Le texte s'intitule "Mon expérience de travail avec Andrew Cuomo"

Plusieurs années de malaise

Lindsey Boylan, 36 ans, décrit plusieurs années de situations gênantes avec Andrew Cuomo. Par exemple, le gouverneur démocrate, qui en est à son troisième mandat, l'aurait invitée à jouer au strip-poker dans un avion officiel. La jeune femme travaillait alors à l'agence de développement économique de l'État de New York.

Elle publie également un e-mail de 2016 provenant d'une autre collaboratrice l'informant que le gouverneur la décrit régulièrement comme "la sœur d'une autre femme, mais en plus mignonne".

Elle raconte un incident en 2018, alors qu'elle est seule dans le bureau d'Andrew Cuomo avec lui : 

“Je me lève pour partir et nous nous dirigeons vers la porte ouverte. C'est alors qu'il m'embrasse sur la bouche. J'ai été sous le choc.”

Elle raconte également un rendez-vous dans le bureau de Cuomo en 2016. Il lui aurait montré une boite de cigares, lui disant : "c'est le président Bill Clinton qui m'en a fait cadeau". Allusion évidente à l'affaire Monica Lewinsky.

Lindsey Boylan, affirme avoir parlé à son mari et à sa mère de l'attitude du gouverneur.

Le service de presse d'Andrew Cuomo nie toutes les accusations.

Déjà des accusations en décembre 2020

Lindsey Boylan avait déjà tweeté ses accusations en décembre dernier. Elle y affirmait déjà que le gouverneur l'avait "harcelée sexuellement pendant des années". Selon elle, plusieurs personnes l'ont vu, et regardé "sans rien faire. Je ne savais jamais à quoi m'attendre : être critiquée sur mon travail (qui était très bon) ou harcelée au sujet de mon apparence physique."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Selon Lindsey Boylan, Andrew Cuomo a régulièrement trouvé le moyen de lui "toucher le bas du dos, les bras et les jambes". Selon elle, l'équipe du gouverneur a suivi de près ses déplacements et ses activités, afin de savoir où elle se trouvait et si elle allait assister à tel ou tel événement où le gouverneur serait présent.

Lindsey Boylan est candidate aujourd'hui à la présidence du conseil de Manhattan, sorte de conseil municipal local.

Tour à tour ministre, procureur, puis gouverneur

Andrew Cuomo, 64 ans, a été marié à une Kennedy, Mary Kerry Kennedy, l'une des filles de Robert et Ethel Kennedy, dont il est divorcé depuis 2005. Il a été secrétaire au Logement et au Développement urbain dans l'administration de Bill Clinton de 1997 à 2001. Il a ensuite été procureur général de l'État de New York en 2006 avant d'être élu gouverneur de ce même État en 2011. D'origine italienne, ce personnage haut en couleur est en première ligne depuis le début de la crise du coronavirus en février 2020, détrônant aisément sur le front médiatique le maire de New York, Bill de Blasio. 

Son frère, Chris Cuomo est présentateur de télévision sur CNN. Depuis le début de la crise de la Covid, les deux se retrouvent régulièrement ensemble en direct pour évoquer leur famille et la pandémie, dans un jeu de rôles humoristique.

Ses premières actions pour lutter contre la  pandémie dans l'État ont été saluées car il a très vite fourni des lits d'hôpitaux, des respirateurs, du matériel de protection pour les soignants, et a rapidement été le porte-parole des services médicaux en tenant des points presse quasi quotidiens, en insistant sur l'importance des gestes barrières et en prenant des mesures de confinement. Mais son annonce de coupes dans le budget des hôpitaux a considérablement entaché son image.

Lors de la publication des accusations de la jeune femme en décembre sur Twitter, il avait déclaré :

“Je me suis battu pour la libération de la parole et je crois qu'une femme a le droit d'exprimer son opinion et de révéler ses problèmes ou ses inquiétudes . Mais ceci est tout simplement faux."

De son côté, le Los Angeles Times cite plusieurs collaborateurs sous couvert d'anonymat. Ils ne confirment pas les scènes décrites par Lindsey Boylan mais confirment qu'Andrew Cuomo a souvent des commentaires déplacés sur l'apparence des personnes.