Alors que Joe Biden était investi 46e président des États-Unis, la Maison Blanche a rapidement mis en ligne son nouveau site web, remplaçant ainsi celui en place sous l'administration Trump. Cette version apporte quelques petits changements qui sont bien plus que des détails.

Le nouveau site de la Maison Blanche instaure quelques changements symboliques
Le nouveau site de la Maison Blanche instaure quelques changements symboliques © Radio France / Capture d'écran

L'administration Biden n'aura pas tardé. Mercredi, le nouveau président des États-Unis prenait possession de la Maison Blanche. Simultanément, un nouveau site internet était mis en ligne sur whitehouse.gov, pour remplacer celui en place pendant les quatre années du mandat Trump. Un nouveau président et une nouvelle stratégie numérique pour la présidence américaine : ce nouveau site, qui n'a pas tardé à être installé, instaure quelques changements symboliques.

Appel aux hackers 

Comme l'ont noté de nombreux internautes, le nouveau site de la Maison Blanche cache un appel aux hackers. Pas bien difficile à trouver : il suffit d'afficher le code source d'une page, peu importe laquelle, pour remarquer ce message : "If you're reading this, we need your help building back better". Ce qui donne en Français : "Si vous lisez ceci, nous avons besoin de votre aide pour faire mieux". Il renvoie vers un lien pour postuler au US Digital Service, un groupe qui travaille à l'amélioration des services numériques gouvernementaux.

Cette ligne est lisible en affichant le code source de n'importe quelle page du site.
Cette ligne est lisible en affichant le code source de n'importe quelle page du site. © Radio France / Capture d'écran

En décembre, plusieurs agences gouvernementales ont été attaquées par des pirates informatiques, probablement liés à la Russie.

Traduction en espagnol

En 2017, l'administration Trump avait supprimé la traduction du site en espagnol dans un pays où, pourtant, une personne sur cinq parle cette langue. Assurant qu'elle serait remise en ligne rapidement, cette traduction n'est finalement jamais réapparue sur le site de la Maison Blanche.

Avec ce nouveau site web, toutes les pages sont désormais de nouveau accessibles avec une traduction du texte en espagnol. Y compris le nom, "La Casa Blanca", lui aussi traduit.

Accessibilité 

Le site de la Maison Blanche est désormais bien plus accessible qu'avant : il comporte plusieurs fonctionnalités permettant de grossir les caractères ou de changer le contraste d'affichage. Des dispositifs à destination des personnes souffrant, par exemple, d'un handicap visuel.

Pronoms

C'est un détail qui en dit aussi long sur la vision de la société par la nouvelle administration américaine : désormais, le formulaire de contact du site comporte un choix facultatif sur le préfixe et le pronom à utiliser pour répondre à la personne, laissant la possibilité d'une option "non binaire". Pour mémoire, Joe Biden a nommé une femme transgenre, Rachel Levine, comme vice-ministre de la Santé. Une première dans l'histoire des institutions fédérales américaines.

Le nouveau formulaire de contact de la Maison Blanche inclut la possibilité de choisir un pronom non binaire.
Le nouveau formulaire de contact de la Maison Blanche inclut la possibilité de choisir un pronom non binaire. / Capture d'écran

Le climat, première priorité

Changement de président, changement de cap : comme le note le New York Times, le climat est la première "priorité" dans la rubrique du même nom, derrière la Covid-19. "Le président Biden prendra des mesures rapides pour faire face à l'urgence climatique", promet la nouvelle administration sur son site internet.