Le séisme a fait déferler des milliers de Chiliens inquiets dans les rues de Santiago
Le séisme a fait déferler des milliers de Chiliens inquiets dans les rues de Santiago © Reuters

Après le séisme qui a déclenché l’évacuation d’un million de personnes et tué au moins 12 personnes, le pays se réveille vendredi sous le choc. 160.000 familles sont encore sans électricité.

Le bilan du séisme qui a frappé le Chili dans la nuit de mercredi à jeudi s’élève ce vendredi à douze morts et cinq disparus. Hors ces victimes, ce sont aussi près d’un millions de personnes qui ont dû être évacuées par les autorités.

160.000 familles sans électricité

Le séisme, de magnitude 8,3, soit le plus fort à l'échelle mondiale pour 2015, avait frappé le centre du pays non loin des côtes, provoquant des évacuations massives avant l'arrivée d'un raz de marée avec des vagues de presque cinq mètres sur le littoral du Pacifique. Selon le Bureau national des situations d'urgence, plus de 500 maisons ont été endommagées. Les classes ont été suspendues dans les communes côtières du centre-nord et près de 160.000 familles restaient privées d'électricité, tandis que des dizaines de répliques, dont certaines très fortes, ont été enregistrées jeudi. Le séisme a fait déferler des milliers de Chiliens inquiets dans les rues de Santiago, la capitale de 6,6 millions d'habitants, et des mouvements de panique ont eu lieu dans de nombreuses villes.

Michelle Bachelet à la rencontre des pêcheurs

La présidente chilienne Michelle Bachelet s'est rendue jeudi dans le port de pêche de Coquimbo, envahi par la mer après le séisme. "Nous savons qu'il y a de grandes difficultés, mais nous voulons saluer l'énorme coopération de la population, qui a permis que, face à un séisme d'une telle magnitude, nous ayons malheureusement des victimes mais pas tant que ça", a déclaré la présidente après avoir rencontré des pêcheurs sinistrés.

Ceinture de feu

Le Chili est situé sur ce que les géologues appellent la ceinture de feu du Pacifique, où l'activité sismique est particulièrement intense, et est donc bien préparé à ce genre d'éventualités, ce qui limite généralement le nombre de victimes. Cependant en février 2010, un séisme de magnitude 8,8 suivi d'un tsunami avait ravagé des villages entiers du littoral, faisant 523 morts et 24 disparus, et causant pour 30 milliards de dollars de dégâts.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.