benjamin netanyahu promet de détruire tous les tunnels de gaza
benjamin netanyahu promet de détruire tous les tunnels de gaza © reuters

L'armée israélienne annonce ce lundi après-midi la reprise de ses raids sur cette région où plus de mille huit cents cinquante Palestiniens ont été tués en vingt huit jours d'offensive. La position de Benjamin Netanyahu reste ferme.

Le premier ministre israélien prévient dans le même temps que l'offensive sur la bande de Gaza se poursuivra jusqu'au "rétablissement de la sécurité" pour les Israéliens.

Le chef du gouvernement précise dans un communiqué :

La campagne à Gaza se poursuit. (...) Elle ne prendra fin que quand les citoyens d'Israël auront recouvré le calme et la sécurité de manière prolongée.

Le chef du gouvernement ne semble toujours pas disposé à entendre les appels de chefs d'états internationationaux pour faire taire les armes.

Deux morts à Jérusalem

D'autre part, à Jérusalem, un Palestinien a tué dans la journée un Israélien à l'aide d'un engin de chantier puis un soldat a été blessé par balles par un assaillant. Les autorités israéliennes interprètent ces deux incidents comme des attaques "terroristes" liées au conflit de Gaza.

A Jérusalem, deux attaques palestiniennes présumées ont fait deux morts.
A Jérusalem, deux attaques palestiniennes présumées ont fait deux morts. © Radio France / Benjamin Illy

Notre envoyé spécial à Jérusalem Benjamin Illy a recueilli le témoignage d'un Français qui a vu l'une des deux attaques :

Un chef de la police du district déclare que la pelleteuse a"percuté un citoyen juif sur un chantier puis parcouru cinq cents mètres dans la rue, où elle a renversé un autobus avec son bras, blessant légèrement trois personnes".

A Jérusalem, deux attaques palestiniennes présumées ont fait deux morts.
A Jérusalem, deux attaques palestiniennes présumées ont fait deux morts. © Radio France / Benjamin Illy

Les faits se sont produits dans un quartier juif ultra-ordthodoxe. La police israélienne a indentifié le conducteur de l'engin comme étant un Palestinien originaire de Jérusalem-Est. La police a mis fin à cette course en tuant le conducteur de l'engin. Quelques heures plus tard, un homme a ouvert blessé au ventre un soldat avant de prendre la fuite à moto. L'incident s'est déroulé près de l'université hébraïque de Jérusalem. Si la police parle d'une attaque terroriste, les deux incidents n'ont pas été revendiqués. Toutefois un porte parole du Hamas le déclare :

Nous saluons les actions héroïques et courageuses à Jérusalem, qui constituent une réaction naturelle aux crimes et aux massacres commis par l'occupation contre notre peuple à Gaza.

Après vingt huit jours de bombardements, les occidentaux sont de plus en plus nombreux à réagir, à l'image du président français. François Hollande a appelé à "agir" pour mettre fin aux "massacres" à Gaza. Il s'exprimait en marge d'une cérémonie à Liège en Belgique pour commémorer la Première Guerre mondiale.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.