l'état d'ariel sharon se détériore progressivement
l'état d'ariel sharon se détériore progressivement © reuters

L'ancien Premier ministre israélien Ariel Sharon est décédé. Sa famille et le gouvernement l'ont annoncé depuis l'hôpital de Tel Hashomer où il était soigné.

L'état de santé d'Ariel Sharon s'était fortement dégradé depuis plusieurs jours et ses médecins avaient jugé que son décès était imminent. Agé de 85 ans, il était dans le coma depuis huit ans à la suite d'une attaque cérébrale.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Le lion est mort

Surnommé le "lion" ou le "bulldozer", à la fois pour son style et sa corpulence, Ariel Sharon a marqué l'histoire politique de son pays. Ministre de la Défense à partir de 1982, il occupe plusieurs postes gouvernementaux avant de devenir Premier ministre en 2001.

Réactions internationales

Dans un communiqué, le président François Hollande a brièvement salué:

Ariel Sharon, ancien Premier ministre d’Israël, a été un acteur majeur dans l’histoire de son pays. Après une longue carrière militaire et politique, il a fait le choix de se tourner vers le dialogue avec les Palestiniens.

Je présente mes condoléances sincères à sa famille et au peuple d’Israël.

En Israël, le ministre des Affaires stratégieques Yuval Steinitz a déclaré:

La nation israélienne a perdu aujourd'hui un homme cher, un grand dirigeant et un combattant audacieux.

"Israël est en deuil, mais pas sous le choc": le récit de Sébastien Laugénie

Du côté des dirigeants palestiniens, Jibril Rajoub, haut responsable du Fatah a réagi:

Sharon était un criminel, responsable de l'assassinat d'Arafat et nous espérions qui comparaisse devant la Cour pénale internationale en tant que criminel de guerre.

Le président américain, Barack Obama a, quant à lui, évoqué

C'est la perte d'un dirigeant qui a dédié sa vie à l'Etat d'Israël. Nous réaffirmons notre engagement inébranlable envers la sécurité d'Israël et notre attachement à la longue amitié entre nos deux pays et nos deux peuples.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Retrouvez toutes les réactions

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.