Arto Paasilinna est mort à l'âge de 76 ans. Son roman le plus connu, "Le Lièvre de Vatanen" a été traduit dans de nombreux pays.

Arto Paasilinna ancien bucheron devenu journaliste puis romancier avait la capacité de meler tragedie et comédie.
Arto Paasilinna ancien bucheron devenu journaliste puis romancier avait la capacité de meler tragedie et comédie. © AFP / MARTTI KAINULAINEN / LEHTIKUVA

Arto Paasilinna est devenu célèbre dans le monde entier grâce à son roman, Le Lièvre de Vatanen. Mort à l'âge de 76 ans, l'auteur de 35 œuvres traduites dans des dizaines de langues, était un ancien bûcheron reconverti au journalisme et à la littérature. Il a vendu huit millions de livres en plus d'un demi-siècle de carrière. "Il continuait d'écrire, mais pour son plaisir uniquement", d'après son fils, cité par la presse finlandaise. En France, il était publié chez Gallimard.

Vous pouvez réécouter l'émission Ça peut pas faire de mal de Guillaume Gallienne sur les auteurs nordiques.

Savoir faire infuser le rire dans les pires situations

Paasilinna cachait bien son jeu. Son écriture, pleine d'humour et de fantaisie, délivrait pourtant un message plus sombre. Dans tous ces romans, il ne parlait au fond que de désespoir, de vieillesse, d'escroquerie ou de suicide. Mais de La Cavale du Géomètre à La Douce Empoisonneuse, de La Forêt des Renards Pendus à Petits Suicides entre Amis, il savait faire infuser le rire dans les pires situations ou des relations humaines dans ce Grand Nord où l’été dure peu, et où il fait nuit de longs mois.

Auteur incontournable du Grand Nord

Arto Paasilinna, ancien bûcheron devenu journaliste puis romancier, avait la capacité de mêler tragédie et comédie, allant jusqu’à un absurde réjouissant. Deux autres thèmes lui étaient chers : la fuite et la nature (et surtout la forêt, omniprésente et rassurante pour les Finlandais). Une obsession qui venait, reconnaissait-il, de l'exil de ses parents, originaires de Laponie, qui avaient été chassés vers la Norvège puis la Suède lors de la Seconde Guerre mondiale, avant de revenir en Finlande. 

Arto Paasilinna, depuis 1989 avec la parution de son livre, Le Lièvre de Vatanen, était l'un des auteurs incontournables du Grand Nord.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.