Le chauffeur d'une camionnette a renversé des cyclistes mardi dans le sud de Manhattan, faisant huit morts et douze blessés, avant d'être arrêté par la police.

La camionnette qui a servi à l’attentat a été louée
La camionnette qui a servi à l’attentat a été louée © Reuters / Andrew Kelly

L'homme a utilisé une camionnette de location comme une arme et a percuté des dizaines de cyclistes en remontant à contre-sens, sur près d'un kilomètre, une piste cyclable dans le sud de Manhattan, près du World Trade Center. Les faits se sont passés juste après 15h,  le jour d'Halloween, journée où beaucoup d'adultes et d'enfants sont dans les rues.

Huit personnes ont été tuées et une douzaine blessées.

"Il s'agit d'un acte terroriste", a déclaré Bill de Blasio, le maire de New-York qui vient de donner une conférence de presse et parle d'un "acte terroriste particulièrement lâche"

"Son comportement et sa déclaration sont conformes à un acte terroriste" a précisé le chef de la police new-yorkaise. Les autorités parlent pour l'instant d'un homme seul. 

L'homme s'est arrêté lorsque sa camionnette a percuté un car scolaire. Il est sorti du véhicule en possession d'un fusil à air comprimé et d'un fusil de paint-ball. La police, arrivée sur les lieux, a alors fait feu et l'homme de 29 ans a été blessé. Il est actuellement hospitalisé. 

L'acte de terrorisme a été confirmé par le FBI chargé de l'enquête en collaboration avec le département de la police de New York.

C'est la première fois depuis le 11-Septembre 2001 qu'un attentat fait des morts à New York. Bill de Blasio a confirmé que la parade d'Halloween se tiendrait normalement, des festivités qui se dérouleront quelques minutes après cet attentat.

Donald Trump a twitté comme souvent à coté de la plaque

Le président américain a qualifié l'assaillant de "personne malade et déséquilibrée". "Les forces de l'ordre suivent cela de près. PAS AUX USA!".

Le président qui ensuite a appelé à ce qu'on ne "permette pas Daech de revenir, ou pénétrer dans notre pays après leur défaite au Moyen-Orient et ailleurs. Assez !" mais selon les premières informations disponibles, l'homme résiderait aux États-Unis depuis 2010.

Emmanuel Macron, a été l'un des premiers responsables internationaux a adresser un message de solidité aux Américains.

Un attentat à Manhattan
Un attentat à Manhattan © Visactu
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.