[scald=26381:sdl_editor_representation]KANDAHAR, Afghanistan (Reuters) - Le maire de la ville afghane de Kandahar a été tué mercredi dans un attentat suicide, rapportent les autorités locales.

Le terroriste a fait exploser sa bombe dans un couloir près du bureau du maire, Ghulam Haidar Hamidi, a déclaré un porte-parole du gouverneur provincial.

"Il semble que l'homme avait dissimulé la bombe dans son turban", a-t-il ajouté.

Selon le chef de la police de Kandahar, le maire avait une réunion avec des représentants d'un quartier de la ville quand l'un d'eux s'est approché de lui et a actionné l'explosif qu'il transportait.

La province de Kandahar (sud) est un bastion du mouvement taliban. Ahmad Walid Karzaï, un demi-frère du président afghan Hamid Karzaï, y a été assassiné par un de ses gardes du corps le 12 juillet.

Lors de ses obsèques, un dignitaire religieux et quatre autres personnes ont été tués par un kamikaze qui avait dissimulé une bombe dans son turban.

Plus de la moitié des assassinats perpétrés en Afghanistan entre avril et juin 2011 l'ont été dans la province de Kandahar, selon un rapport des Nations unies.

Cette escalade de violence intervient alors que les forces de l'Otan ont achevé, dimanche, la première phase de transfert de leurs compétences en matière de sécurité à l'armée afghane dans six provinces, en plus de celle de Kaboul.

Ce processus doit s'achever en 2014 par un retrait des troupes de combat étrangères, mais le gouverneur de la province de Helmand (sud), voisine de Kandahar, a dit la semaine dernière s'attendre à une recrudescence des attaques des taliban pendant la période de transition.

Ismaïl Sameem, Tangi Salaün pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.