Air France vers la grève
Air France vers la grève © Radio France

L'avion en provenance de l'aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle a dû se poser en urgence à New York, escorté par deux F-15 de l'US Air Force. La police du Maryland a déclenché l'alerte suite à un appel anonyme.

Un porte-parole du FBI, J. Peter Donald, a précisé que les passagers du vol 22 d'Air France en provenance de Roissy-Charles-de-Gaulle avaient pu débarquer et n'avaient signalé rien de particulier à bord. Sur son fil Twitter, la direction d'Air France a confirmé en début de soirée que le vol AF22 s'était bien posé à l'aéroport new-yorkais où les passagers ont débarqué normalement . Une inspection de l'avion a été entreprise, mais finalement rien de suspect n'a été trouvé.

L'inspection de l'appareil n'a rien donné, Marco Wolter

0'52

Vraie petite frayeur mais fausse alerte pour les passagers d'Air France

Selon le New York Post, il y avait 165 passagers et 11 membres d'équipage à bord de l'appareil, un Airbus A-330.

La police du Maryland a dit avoir reçu dans la matinée un appel anonyme évoquant "une menace à la bombe concernant l'aviation commerciale".

Selon ABC News, qui cite un responsable américain, l'appel concernait une menace aux armes chimiques à bord de l'appareil. L'avion s'est immobilisé dans une zone sécurisée de l'aéroport. Une dizaine d'autres vols auraient également été affectés lundi par des menaces anonymes , dont un avion de la Saudi Arabian Airlines en cours d'inspection à l'aéroport de Newark. À chaque fois, de fausses alertes.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.