Une semaine après le déclenchement de l'opération "Pilier de Défense", une trève entre Israël et le Hamas a finalement été signée dans la soirée du mercredi 21 novembre.

  • 22 novembre : Les troupes israéliennes se retirent

Israël a entaméle retrait de ses troupes qui avaient été massées près de la frontière avec la bande de Gaza en vue d'une éventuelle intervention terrestre dans l'enclave palestinienne. Ce retrait survient au lendemain de la trêve conclue entre l'Etat hébreu et le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, à l'issue de huit jours de violences qui ont coûté la vie à 163 Palestiniens et à six Israéliens.

A Gaza, on compte les morts par Grégory Philipps

  • 21 novembre : Une trève négociée au Caire entre en vigueur à partir de 20 heures , annoncée notamment par la Secrétaire d'Etat amércicaine Hillary Clinton, qui remercie le président égyptien Mohamed Morsi pour son rôle joué dans la recherche d'un accord de cessez-le-feu.

Un accord de cessez-le-feu trouvé au Caire, par Vanessa Descouraux

target="_blank" href="http://admin.franceinter.fr/#"> ![Lecture](http://admin.franceinter.fr/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png) - La nuit précédente, l'armée israélienne avait bombardé intensément des bâtiments gazaouis, dont les bureaux de l'Agence France-Presse. Plusieurs journalistes palestiniens sont tués, on compte désormais **plus de 150 morts au moins côté palestinien, 5 côté israélien** . Dans la matinée, [une bombe explose](http://www.franceinter.fr/depeche-des-combats-a-gaza-clinton-a-jerusalem) dans un bus à Tel Aviv, faisant au moins quinze blessés dont trois graves. Un "attentat terroriste" affirme immédiatement Israël. La nouvelle est fêtée par des milliers de personnes à Gaza. _L'ambiance à Gaza après l'explosion dans un bus à Tel Aviv, par Grégory Philipps_
target="_blank" href="http://admin.franceinter.fr/#"> ![Lecture](http://admin.franceinter.fr/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png) - **20 novembre : Israël dit avoir étudié une proposition de trève présentée par l'Egypte** . Le secrétaire général de l'ONU Ban ki-Moon arrive dans la région, suivi de près par Hillary Clinton, la Secrétaire d'Etat américaine qui se rend à Tel Aviv. Un soldat israélien est tué par une roquette dans la région d'Eshkol. Dans la bande de Gaza, les dégâts sont nombreux, fragilisant un peu plus la population. _Filippo Grandi, le directeur de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient, interrogé par Grégory Philipps_
target="_blank" href="http://admin.franceinter.fr/#"> ![Lecture](http://admin.franceinter.fr/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png) - **19 novembre : L'armée israélienne vise un centre de médias dans la Bande de Gaza** . Parmi les victimes, deux noms retiennent l'attention : Ramez Harb et Bahaa Abou al-Ata, deux hautes autorités du Jihad Islamique. Abou al-Ata est considéré comme l'un des responsables de l'importation de roquettes Fajr 5 en provenance d'Iran. - **18 novembre : L'aviation israélienne bombarde deux immeubles de la télévision du Hamas, Al-Aqsa TV** . Un immeuble abritant une partie des médias internationaux dépêchés sur place est également touché. Pendant ce temps, en Egypte, le président Mohamed Morsi tente d'obtenir un cessez-le-feu avec les représentants des deux principaux mouvements de la Bande de Gaza, le Hamas et le Jihad Islamique. Ce dimanche devient la journée la plus meurtrière depuis le déclenchement du conflit, 31 Palestiniens sont tués. _Mohamed Morsi tente d'arracher un arrêt des combats, par Vanessa Descouraux_
target="_blank" href="http://admin.franceinter.fr/#"> ![Lecture](http://admin.franceinter.fr/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png) - **17 novembre : Le siège du Hamas à Gaza est détruit** . Huit personnes sont tuées. Une grande partie des roquettes tirées à destination du territoire israélien est interceptée par le dispositif **"Dôme de Fer"** , des batteries anti-missiles disposées à proximité des zones habitées.
Le dispositif anti-roquettes "Iron Dome" est disséminé sur le territoire israélien
Le dispositif anti-roquettes "Iron Dome" est disséminé sur le territoire israélien © Radio France / AP Photo/Oded Balilty
- **16 novembre : L'Egypte envoie son Premier Ministre Hicham Qandil dans la Bande de Gaz_a_** . La trève de quelques heures annoncée par Israël ne tient pas, les roquettes continuent à s'abattre sur le sud d'Israël, et l'armée israélienne poursuit ses raids aériens. Deux roquettes visant pour la première fois Jérusalem ratent leur cible et s'abattent en territoire palestinien. _Yves Izard raconte la tension qui règne désormais à Jérusalem_
target="_blank" href="http://admin.franceinter.fr/#"> ![Lecture](http://admin.franceinter.fr/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png) - **15 novembre :__** Les représailles sont lancées ; des centaines de roquettes sont lancées depuis la Bande de Gaza sur le sud d'Israël. **L'une d'entre elles frappe une maison de Kiryat Malachi, tuant trois civils et en blessant six autres** . Israël annonce le soir même le rappel de 30.000 réservistes. - **14 novembre : Ahmad Jaabari, le chef des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, est tué à la suite d'un raid aérien mené par l'armée israélien** . Il se trouvait dans sa voiture, en compagnie de son garde du corps, en plein centre de la ville de Gaza. Pour le Hamas, Israël a "ouvert les portes de l'enfer". Sa mort plonge la Bande de Gaza dans le chaos. La journée se solde par une vingtaine de raids israéliens sur Gaza, le Hamas parle de six victimes, tandis que les chars de Tsahal se positionnent à la frontière. _Grégory Philipps assiste à une manifestation devant la morgue où se trouve le corps d'Ahmad Jaabari_
target="_blank" href="http://admin.franceinter.fr/#"> ![Lecture](http://admin.franceinter.fr/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png) - **Quelques jours plus tôt** , les incidents se multipliaient entre Israël et les groupes armés palestiniens. Tirs de roquettes en provenance de la Bande de Gaza, incidents à la frontière, la tension est à son comble le week-end des 10 et 11 novembre, qui se solde par la mort de 7 Palestiniens, dont quatre civils.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.