Irak : Au moins 80 morts dans un attentat revendiqué par l'organisation État islamique
Irak : Au moins 80 morts dans un attentat revendiqué par l'organisation État islamique © REUTERS/Ahmed Saad / REUTERS/Ahmed Saad

L'explosion d'une voiture piégée a fait au moins 90 morts, dont de nombreux enfants, vendredi sur un marché très fréquenté de Khan Bani Saad, une ville située à 30 km au nord-est de Bagdad, selon des sources hospitalières et policières.

L'attentat, revendiqué dans un communiqué par l'organisation État islamique a été commis alors que la population célébrait l'Aïd el Fitr qui marque la fin du ramadan. L'attaque, lors de laquelle trois tonnes d'explosifs ont été utilisées, a provoqué la fureur de la population et plusieurs voitures ont été endommagées par la foule en colère.

"Certains utilisaient des cagettes pour collecter les restes de corps d'enfants", a décrit Ahmed al Tamimi, officier de police présent sur les lieux, qualifiant de "dévastateurs" les dégâts provoqués par l'explosion. Un autre officier de police a rapporté que des équipes de recherche continuaient de retrouver des corps ensevelis sous les débris et que le bilan de cette attaque risquait de s'alourdir.

Pourquoi cet attentat était prévisible ? IOcham Dahoud est anthropologue au CNRS et spécialiste de l'Irak. il est au micro de Yann Gallic.

Trois jours de deuil ont été décrétés par les autorités de la province de Diyala, où est située la localité de Khan Bani Saad. Tous les parcs et lieux de divertissements ont été fermés le temps que s'achèvent les célébrations de l'Aïd el Fitr.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.