jean-yves le drian passe la saint-sylvestre au mali
jean-yves le drian passe la saint-sylvestre au mali © Reuters

La situation en Syrie ne doit pas faire oublier celle du Sahel, qui a ses propres djihadistes... L'Élysée a annoncé que les forces françaises ont détruit dans la nuit de jeudi à vendredi au nord du Niger un convoi d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), transportant des armes de la Libye vers le Mali

"L'intervention a permis de saisir une importante quantité d'armes et de neutraliser les convoyeurs dont une partie a été capturée", ont indiqué les services de la présidence française.

Notre correspondant au Mali, David Baché, vient de rentrer de Gao où il a rencontré le représentant de la force française

La France intervient contre des groupes islamistes dans la région à travers l'opération Barkhane, dont le but est d'appuyer les forces de sécurité des Etats du Sahel. Elle fait suite à l'opération Serval, lancée en janvier 2013 au Mali pour repousser une offensive de groupes armés islamistes vers la capitale.

L'armée française vient d'établir une base dans le nord du Niger dans le cadre d'une opération visant les activistes liés à Al Qaïda qui évoluent dans la zone sahélo-saharienne, du sud de la Libye à la Mauritanie.

La localisation exacte de cette base n'a pas été précisée mais, selon des sources militaires au Niger, elle se trouverait près de Madama, dans le nord-est du pays.

Depuis des mois, des responsables français se disent inquiets de l'instabilité de la Libye, où le vide politique dans les villes du Nord offre toute latitude aux groupes islamistes pour prendre position dans le Sud désertique. On estime à 300 le nombre de combattants liés à Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ou au groupe dissident dirigé par Mokhtar Belmokhtar dans le sud de la Libye, point de départ des routes de la contrebande dans la région.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.