Une vidéo montre les deux assaillants du musée du Bardo
Une vidéo montre les deux assaillants du musée du Bardo ©

Trois jours après l'attaque contre un musée de Tunis, qui a coûté la vie à 21 personnes dont 20 touristes étrangers, les autorités assurent que l'enquête avance, vidéo à l'appui. Dans la ville, la vie reprend ses droits et les Tunisiens "restent unis", selon l'archevêque de Tunis.

Plus de dix personnes ont été arrêtées jusqu'ici. Toutes sont soupçonnées d'être impliquées de manière directe ou indirecte dans l'attaque de mercredi. Les autorités tunisiennes ont également diffusé samedi soir sur Facebook une vidéo d'une minute où l'on voit nettement les deux suspects abattus lors de l'attaque, mais aussi des images de leurs corps.

Selon les derniers éléments de l'enquête, il s'agirait d'un lycéen et d'un jeune homme de 27 ans. De son côté, le président tunisien évoque dimanche un troisième terroriste, actuellement en fuite. Il assure que l'homme devrait être interpellé prochainement.

Les précisions de notre envoyé spécial à Tunis, Philippe Randé

L'attaque a été revendiquée depuis par le groupe État islamique.

"Le peuple tunisien est un peuple uni"

Dans les rues de Tunis, la vie reprend ses droits. Pas de vastes défilés comme à Paris en janvier, mais une solidarité globale plus diffuse au sein du peuple tunisien.

Le pays est encore sous le choc, comme anesthésié : reportage de Philippe Randé

Samedi, une cérémonie en hommage aux victimes se tenait à la cathédrale Saint-Vincent-de-Paul, en présence de plusieurs ministres tunisiens et de plusieurs ambassadeurs. Pour Ilario Antoniazzi, archevêque de Tunis, c'est l'image qu'il faut retenir de ces derniers jours : celui d'un peuple tunisien uni, qui ne se laissera pas diviser par un attentat.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.