Deux vidéos diffusées sur les réseaux sociaux par la rivale du président biélorusse, après le scrutin de dimanche, interrogent sur leur sincérité. Svetlana Tikhanovskaïa y annonce avoir décidé librement de quitter son pays et appelle à ne plus manifester.

Svetlana Tikhanovskaïa, la rivale du président biélorusse Loukatchenko, aurait subi des pressions pour enregistrer des vidéos appelant au "respect de la loi".
Svetlana Tikhanovskaïa, la rivale du président biélorusse Loukatchenko, aurait subi des pressions pour enregistrer des vidéos appelant au "respect de la loi". © DR

Dans ces vidéos, l'opposante emblématique d’Alexandre Loukatchenko ne précise pas où elle se trouve, ni à quel moment elle s'exprime. L'enregistrement rendu public par l'agence d'État de Biélorussie la montre assise dans un canapé, lisant d'une voix monocorde un texte dans lequel Svetlana Tikhanovskaïa appelle au respect de la loi et à ne pas descendre dans la rue.

Selon ses partisans cette vidéo a été réalisée sous la pression, probablement lorsque la jeune femme a été retenue pendant des heures au siège de la Commission électorale.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Dans un autre enregistrement, Svetlana Tikhanovskaïa apparaît face caméra sur fond blanc et parle d'une voix tendue. L’opposante y explique qu’elle quitte le pays et admet que sa décision peut être mal jugée.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"J'ai pris une décision très difficile,  je l'ai prise totalement seule et de manière indépendante. Je sais que beaucoup me comprendront, beaucoup de condamneront et beaucoup me haïront."

Les pressions qu'aurait subies Svetlana Tikhanovskaïa sont confirmées par le ministre lituanien des Affaires étrangères.

La rivale du président biélorusse Loukatchenko serait arrivée la nuit dernière en voiture sur le territoire lituanien, où elle se trouve en sécurité avec ses enfants, selon les autorités locales.

Thèmes associés