Des fidèles quittant le lieu se sont croisés avec un grand nombre d'autres qui voulaient l'atteindre
Des fidèles quittant le lieu se sont croisés avec un grand nombre d'autres qui voulaient l'atteindre © MaxPPP

La bousculade se serait produite à Mina, près de la Mecque, à proximité d’une des stèles sur lesquelles les pèlerins réunis pour le hadj jettent des cailloux lors du rituel de lapidation de Satan : des fidèles quittant le lieu se sont croisés avec un grand nombre d’autres qui voulaient l’atteindre.

C’est le second drame à frapper les fidèles musulmans en moins de deux semaines : ce jeudi, au moins 717 pèlerins ont été tués et quelque 800 blessés dans une bousculade à Mina, près de la Mecque, en Arabie saoudite. La bousculade se serait produite lors du rituel de lapidation de Satan qui consiste, pour les pèlerins, à jeter des cailloux en direction de trois stèles le représentant. Des fidèles quittant le lieu se sont croisés avec un grand nombre d'autres qui voulaient l'atteindre.

Un numéro d'urgence mis en place par le Quai d'Orsay

Le président de la République et le Premier ministre ont chacun exprimé leurs condoléances et leur sympathie.

Parmi les pèlerins figurent un certain nombre de ressortissants français, sans qu'il soit possible à cette heure de les dénombrer. Entre 25.000 et 30.000 Français effectuent le pèlerinage à La Mecque chaque année. Le Quai d'Orsay a mis en place un numéro d'urgence dédié à la bousculade : 01 43 17 56 46.

Sur le terrain, six des équipes de la Défense civile délivrent les premiers soins aux blessés
Sur le terrain, six des équipes de la Défense civile délivrent les premiers soins aux blessés © Reuters / Ahmad Masood

Le décompte des victimes se poursuit, le prince héritier exige une enquête

Les fidèles accèdent au site pas des tunnels et des voies suspendues et le surnombre a provoqué par le passé des accidents. Mais ces dernières années d'importants travaux d'infrastructure ont été réalisés pour faciliter le mouvement des fidèles et éviter de tels drames. Le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Nayef, a ordonné une enquête. Ses conclusions devraient être soumises au roi Salmane à qui "il reviendra de prendre les mesures appropriées" pour remédier aux conséquences de ce drame, le plus meurtrier durant un pèlerinage annuel à La Mecque en 25 ans.

Le hajj rassemble cette année quelque deux millions de pèlerins
Le hajj rassemble cette année quelque deux millions de pèlerins © MaxPPP

Selon un dernier bilan de la Défense civile, le décompte des victimes se poursuit et le nombre de morts a atteint 717 de différentes nationalités et plusieurs centaines de blessés. Ce bilan n'a cessé de grimper depuis l'annonce de cette nouvelle tragédie qui a frappé le grand pèlerinage annuel musulman. Sur le terrain, six des équipes de la Défense civile délivrent les premiers soins aux blessés et à diriger le flot de pèlerins vers des routes alternatives. Les corps des victimes et les blessés sont transportés dans des hôpitaux proches.

Deux millions de pèlerins pour le hajj

Avant le début mardi du hajj, qui rassemble cette année environ deux millions de pèlerins selon des statistiques saoudiennes, la chute d'une énorme grue dans la Grande mosquée de La Mecque avait coûté la vie à 109 personnes le 11 septembre. Selon le rituel de lapidation, les pèlerins jettent sept pierres sur une grande stèle représentant Satan au premier jour de l'Aïd al-Adha, la grande fête du sacrifice, et 21 pierres le lendemain ou le surlendemain sur les trois stèles. Le dernier drame au hajj remontait à 2006. Le 12 janvier, 364 pèlerins étaient mortes dans une bousculade pendant le rituel de la lapidation à Mina.

Les incidents les plus meurtriers à La Mecque
Les incidents les plus meurtriers à La Mecque © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.