Dilma Rousseff en conférence de presse le 16 mars tente de justifier la nomination de Lula dans son gouvernement
Dilma Rousseff en conférence de presse le 16 mars tente de justifier la nomination de Lula dans son gouvernement © MaxPPP

Alors que la décision de la présidente brésilienne de nommer Lula au gouvernement a déjà provoqué d'énormes manifestations dans le pays, une conversation téléphonique avec son mentor remet le feu aux poudres.

La vague d’indignation se poursuit : hier de nouvelles manifestations ont eu lieu devant le palais présidentiel à Brasilia, sur la grande avenue Paulista à Sao Paulo, ou encore des concerts de casseroles dans les quartiers riches de Rio, sans compter le coup de gueule au Congrès, où la séance a carrément été interrompue parl’opposition qui réclame aussi la démission pure et simple de Dilma Rousseff. En cause : une conversation téléphonique entre la présidente et son mentor Lula , qui les embourbe un peu plus tous les deux dans les remous du scandale Petrobras .

Une nomination en guise de bouclier judiciaire

Il s’agit d’une écoute judiciaire divulguée par le juge fédéral Sergio Moro et où l’on entend clairement Dilma Roussef dire à Lula qu'elle lui envoie le décret de sa nomination :"Ne t'en sers qu'en cas de nécessité " , lui dit-elle.

Problème : tout le pays en a traduit qu'elle lui accordait ainsi un véritable bouclier judiciaire.

Dilma Rousseff a nommé Luiz Inacio Lula da Silva, qui fut son prédécesseur à la tête du Brésil, au poste de chef du secrétariat du gouvernement, selon un décret paru au journal officiel. Lula dispose ainsi d'une immunité à l'égard des instances judiciaires , à l'exception de la Cour suprême, alors que le parquet fédéral l'a inculpé de blanchiment d'argent et de fraude et a réclamé son arrestation.

Le juge Moro avait fait interpeller brièvement Lula le 4 mars à son domicile, pour un interrogatoire sur des soupçons de "corruption" et de "blanchiment d'argent".

►►►A Rio, la correspondance d'Anne Vignat

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.