Près de 200 000 Britanniques ont émis une demande de passeport irlandais en 2018, une hausse importante alors que le Brexit doit être acté le 29 mars 2019.

Près de 200 000 demandes de passeport irlandais ont été enregistrées en 2018
Près de 200 000 demandes de passeport irlandais ont été enregistrées en 2018 © Getty / Chrisboy2004

À mesure que l'on s'achemine vers la probabilité d'un Brexit sans accord, les citoyens britanniques s'organisent pour contourner la sortie pure et dure du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Selon les chiffres publiés le 31 décembre par le ministère irlandais des Affaires étrangères, les demandes de passeports irlandais en provenance de Grande-Bretagne ont augmenté de 22 % en 2018. Sur tout le Royaume-Uni, Irlande du Nord incluse, près de 200 000 demandes ont ainsi été enregistrées l'an passé.

Croissance en hausse depuis le vote du Brexit en juin 2016

"Le nombre de demandeurs d'Irlande du Nord et de Grande-Bretagne continue d'augmenter depuis le vote sur le Brexit en juin 2016", indique le ministère dans un communiqué. Cette année, le service irlandais chargé des passeports a reçu 84 855 demandes provenant d'Irlande du Nord et 98 544 venant de Grande-Bretagne, soit une "augmentation de respectivement 2 % et 22 % par rapport aux chiffres de 2017".  

2018 a été une année record pour Dublin qui a émis au total plus de 822 000 passeports.  Le sénateur Niall Ó Donnghaile (Sinn Féin) a estimé que la hausse des demandes justifiait l'ouverture d'un bureau des passeports en Irlande du Nord.

"Alors que le chaos du Brexit empire, de plus en plus de personnes revendiquent leur droit à un passeport irlandais et à la citoyenneté européenne. Il est important que ce processus se déroule sans problème", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le Royaume-Uni doit quitter l'UE le 29 mars 2019 et pourrait le faire sans accord, ce qui obligerait l'Irlande a rétablir les frontières, après le vote du parlement britannique contre l'accord de retrait conclu avec Bruxelles par le gouvernement de Theresa May.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.