Les forces de l’ordre belge sont intervenues au petit matin dans un quartier commerçant du centre-ville pour une fausse alerte à la bombe. Un homme a été interpellé.

Forces de l'ordre aux abords de City2, Bruxelles, le 21 juin
Forces de l'ordre aux abords de City2, Bruxelles, le 21 juin © Maxppp / OLIVIER HOSLET

Nouvelle poussée de tension dans la capitale belge, trois mois après les attentats qui avaient déjà endeuillé Bruxelles en mars dernier : cette fois, la police fédérale belge a reçu une première alerte à 4h30 ce mardi matin. Un témoin, dans la rue, a signalé une activité suspecte aux alentours du magasin City2, grand centre commercial situé au nord du centre-ville de Bruxelles et déjà évoqué, dans de précédentes enquêtes, comme une cible potentielle d’attentat terroriste. Aussitôt, les forces de l’ordre ont bouclé le secteur, délimité par la rue Neuve et le boulevard du Botanique, et les démineurs sont intervenus pour vérifier ou non la présence d’engins explosifs. Plusieurs accès au métro situé sous le centre commercial en alerte avaient été bloqués mardi matin, et certains magasins du secteur autour du centre commercial vont rester fermés jusqu'à nouvel ordre.Un homme a été interpellé sur place, muni d’une ceinture explosive factice. Aucune bombe n’a été retrouvée sur les lieux.

Terrorisme : un suspect interpellé à Bruxelles
Terrorisme : un suspect interpellé à Bruxelles © Radio France / Visactu

Situation sous contrôle

Le Premier Ministre Charles Michel avait interrompu son programme de la journée pour participer à la cellule de crise : une réunion exceptionnelle a eu lieu dans la matinée entre les ministres de la Justice et de l’Intérieur, tandis qu’à Bruxelles, le niveau d’alerte a été maintenu à 3 (menace "possible et vraisemblable") sur une échelle de 4 (menace "sérieuse et imminente"). "La situation est sous contrôle ", a déclaré Charles Michel à l’issue de cette réunion. Le ministre de la Justice, selon le quotidien Le Soir, suppose lui que le suspect a des liens avec l'État Islamique.

Cette nouvelle alerte intervient alors qu’une importante opération de police s’est déroulée à Bruxelles lors du week-end précédent, se soldant par l’arrestation, dans la nuit de vendredi à samedi, de quarante personnes. Trois hommes ont ensuite été inculpés pour pour "tentative d'assassinat dans un contexte terroriste" et "participation aux activités d'un groupe terroriste".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.