Batgirl, Wonderwoman, Batwoman et Catwoman ont sauvé des citoyens américains. Burka Avenger, elle, sort cachée, intégralement voilée pour venir au secours des Pakistanais. Cette série d'animation a été lancée en plein ramadan.

Jiya est une institutrice qui se transforme pour devenir "Burka Avenger", la vengeresse en burka . Comme tous les super-héros et super-héroïnes, Jiya sort masquée. Son masque est une Burqa qui lui permet de conserver son anonymat.

Jiya vit dans une ville fictive, Hawalpur. Orpheline, elle est entraînée aux arts martiaux par un vieux maître. Son objectif : lutter contre l'ignorance et pour le droit des filles à l'éducation.

Les méchants eux sont incarnés par un homme politique véreux et corrompu, Vadero Pajero et par Baba Bandook, un "faux magicien" barbu et enturbanné opposé au travail des femmes.

La série est en Ourdou, la langue principale parlée au Pakistan. Elle s'inspire de l'esthétique des mangas japonais et mélange musique traditionnelle, rap et électro.

Burka Avenger a été écrite par Haroon Rashid , une star de la pop pakistanaise qui a voulu jeter un pavé dans la mare. Au Pakistan, plus de la moitié des jeunes filles ne sont pas inscrites à l'école.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.