Rien en semble pouvoir contenir l'incendie de Fort McMurray
Rien en semble pouvoir contenir l'incendie de Fort McMurray © REUTERS/Chris Wattie

Les flammes ont ravagé maintenant un peu plus de 101.000 hectares soit plus de 1.000 kilomètres carrés, une superficie équivalente à dix fois celle de Paris. L'incendie continue de s'intensifier en raison de températures élevées et d'un temps sec, mais se déplace vers une zone où il n'y a plus aucun habitant.

Quelque 88.000 personnes, soit la totalité de la ville pétrolière de Fort McMurray, ont été évacuées par mesure de sécurité alors que les secours ne parviennent pas à contenir le sinistre. "La situation reste imprévisible et dangereuse et c'est un feu énorme et dangereux hors de contrôle", a déclaré samedi le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale.

Une vidéo, filmée par des pompiers, montre ce qui reste d'un quartier résidentiel de Fort McMurray.

Vendredi, un convoi routier a été mis en place pour évacuer une partie des réfugiés qui se trouveaient au nord de la ville. Environ 2.500 véhicules ont été escortés par la police pour permettre aux sinistrés, pris au piège des feux, de s'échapper vers le sud. Un nouveau convoi d'une vingtaine de véhicules s'est mis en route samedi, alors que d'immenses nuages de fumée obscurcissaient le ciel. En fuyant, beaucoup découvraient des quartiers ravagés où, pour certains, leurs maison n'étaint plus que cendres.

Le récit de Pascale Guéricola

Beaucoup ont pu rejoindre les centres d'hébergement plus au sud. Beaucoup en ayant laissé absolument tout derrière eux et la solidarité s'organise pour ceux qui ont tout perdu dans les communes de la région comme Smoky Lake ou à Lac La Biche

Benjamin Illy est allé à leur rencontre

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.