Depuis sa fuite rocambolesque du Japon, Carlos Ghosn est rentré chez lui à Beyrouth, où ses proches et ses amis viennent prendre de ses nouvelles. À l'instar du journaliste Ricardo Karam.

Pour le journaliste libanais Ricardo Karam, Carlos Ghosn est comme un général qui imagine les plans de ses futures batailles.
Pour le journaliste libanais Ricardo Karam, Carlos Ghosn est comme un général qui imagine les plans de ses futures batailles. © AFP / Kazuki Wakasugi / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun

Après le temps amer de la prison et de l’incarcération, voici venu celui, ô combien plus doux et joyeux, des retrouvailles et de la liberté retrouvée. Depuis son arrivée surprise à Beyrouth, Carlos Ghosn reçoit amis et proches. Le journaliste Ricardo Karam, qui le connaît depuis une quinzaine d’années, l’a rencontré chez lui. 

"Il se porte très bien, il est en bon état de santé, nous explique-t-il par téléphone. Il est resté comme on l’a connu. Il n’a pas changé d’un soupçon. Il a retrouvé ses racines au Liban, sa famille, ses amis. Il a dîné avec des copains. Maintenant, c’est une nouvelle année, une nouvelle ère qui commence pour lui." Et d’ajouter que l’ancien patron de Renault-Nissan "n’a pas perdu son humour acerbe".

Défense en gestation

Dans quel état d’esprit se trouve Carlos Ghosn ? "Il est plus combatif que jamais, assure Ricardo Karam. Il prépare sa défense. Ce qui prime pour lui, c’est la conférence de presse qui aura lieu mercredi prochain."

Il va dissiper pas mal de mystères et répondre à beaucoup de questions. Il va enfin pouvoir dire ce qu’on lui a interdit de dire jusqu’à présent.

Pour le journaliste libanais, Carlos Ghosn est comme un général qui imagine les plans de ses futures batailles. A-t-il besoin de prendre un peu de repos ? "C’est surtout quelqu’un qui prépare, qui planifie et qui trouve des solutions aux problèmes. Il n’est pas affaibli par ce qu’il a subi. Même quand il était au Japon pendant cette impasse de quinze mois, il restait optimiste."

Affaires libanaises

À en croire Ricardo Karam, "Carlos Ghosn a plein de projets pour l’avenir". Le journaliste ne donnera pas davantage de précisions. Au Liban, l’ancien patron de Renault-Nissan a beaucoup d’affaires et d’activités. Il aura désormais tout son temps pour s’occuper sur des hectares de vignobles qu’il possède sur les hauteurs de Batroun.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.