Catherine Ashton avec le président egypptien par intérim Adli Mansour
Catherine Ashton avec le président egypptien par intérim Adli Mansour © MaxPPP/Khaled Elfiqi

Des manifestations pro-Morsi sont attendues ce jour en Égypte, quelques heures après la tentative de médiation dela porte-parole de la diplomatie de l'Union européenne qui a rencontré hier soir l'ancien président égyptien Mohamed Morsi, destitué par l'armée le 3 juillet et gardé au secret depuis lors.

Catherine Ashton a rejoint le lieu non précisé où l'ex-chef d'Etat islamiste est retenu à bord d'un hélicoptère militaire.

L’entrevue a duré deux heures et a permis –selon la porte parole de Catherine Ashton, des discussions "approfondies". L'ex-président va "bien" et a "accès aux informations", notamment via la télévision.

Lors de sa précédente visite au Caire le 17 juillet, la responsable européenne avait demandé la libération de Mohamed Morsi, et avait déploré de n'avoir pas pu le rencontrer.

Selon le ministère de l'Intérieur egyptien, Mohamed Morsi, "retenu" par l'armée depuis sa destitution et officiellement mis en détention la semaine dernière, devrait être transféré à la prison Torah au Caire où se trouve déjà l'ancien président Hosni Moubarak. Sa famille n'a toujours pas pu le rencontrer depuis sa destitution.

Arrivée dimanche soir dans le pays, la responsable européenne a eu hier lundi des entretiens avec les nouvelles autorités et des membres de formations islamistes proches de Mohamed Morsi.

Catherine Ashton a précisé qu'elle demanderait la mise en oeuvre d'un "processus de transition totalement ouvert, intégrant tous les partis politiques, y compris les Frères musulmans".

La responsable européenne a précisé quela médiation de l'UE allait se poursuivre et qu'elle reviendrait en Egypte.

Les Frères musulmans ont indiqué dans un communiqué avoir prévenu Catherine Ashton que "le peuple égyptien ne quittera pas les rues et les places jusqu'au retour à la légitimité constitutionnelle".

Les partisans de Mohamed Morsi ont appelé à une manifestation "d'un million" de personnes aujourd'hui, pour réclamer le retour au pouvoir du premier président élu démocratiquement du pays, en dépit des avertissements des nouvelles autorités égyptiennes qui menacent d’employer des mesures "décisives et fermes", faisant redouter de nouveaux affrontements.

Les islamistes qui tiennent des sit-in depuis un mois au Caire ont indiqué qu’il comptaient marcher "pacifiquement" dans la soirée en direction de bâtiments des services de sécurité et du ministère de l’Intérieur pour "dénoncer le coup d’Etat".

Au Caire, la correspondance de Perrine Mouterde

__ ### Egypte: la France appelle à la libération de Morsi (Fabius) Peu avant de s'entretenir avec la chef de la diplomatie de l'Union européenne Laurent Fabius en a appelé "au dialogue" et a condamné les "brutalités". "La situation est très critique. Nous appelons au refus de la violence et à la libération des prisonniers politiques, y compris l'ancien président Morsi", a déclaré le chef de la diplomatie française lors d'un entretien avec la presse. _Laurent Fabius interrogé par Gaëlle Fontenit_
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.