Cécile Duflot (écologiste), Patrick Menucci (PS), et Hervé Mariton (LR) vont tenter de se rendre à Alep, avec un objectif commun : alerter sur l’urgence humanitaire syrienne.

Cécile Duflot, Hervé Mariton et Patrick Menucci vont tenter de raccompagner chez lui Brita Hagi Hassan le maire d'Alep-Est
Cécile Duflot, Hervé Mariton et Patrick Menucci vont tenter de raccompagner chez lui Brita Hagi Hassan le maire d'Alep-Est © Capture écran Facebook Marine Tondelier

Ils ne sont pas du même bord, ne partagent pas les mêmes idées mais vont tenter de faire cause commune sur l’urgence absolue de la situation syrienne : l'écologiste Cécile Duflot, le socialiste Patrick Mennucci et Hervé Mariton du parti Les Républicains souhaitent raccompagner dans sa ville Brita Hagi Hassan, le maire d'Alep-Est, qui était en visite en France la semaine dernière.

La délégation est arrivée dimanche soir en Turquie et va essayer de passer la frontière syrienne. Son but : obtenir une aide humanitaire à Alep. Les trois députés assurent que leur geste n'est pas politique, mais ils espèrent tout de même être entendus, par la communauté internationale, en tant qu'élus français, qui réclament entre autre l’ouverture de couloirs sécurisés pour les civils.

Un voyage organisé en quelques jours à peine, à l’initiative de Cécile Duflot, et en partie improvisé : les élus, s’ils y arrivent, entreront sans doute illégalement en Syrie.Ils savent qu'ils n'arriveront peut-être pas à rejoindre Alep, mais veulent s'en rapprocher le plus possible...La délégation est en contact avec l'ONU, mais pourrait également être épaulée par le Comité International de la Croix Rouge.

►►►ÉCOUTER | Pendant ce temps, le patrimoine historique d'Alep continue d'être lentement détruit par les combats. Le reportage de Valérie Crova, envoyée spéciale :

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.