Des anciens combattants du Séléka
Des anciens combattants du Séléka © REUTERS/Andreea Campeanu / REUTERS/Andreea Campeanu

Il y a eu plusieurs incidents mercredi matin dans les quartiers nord de Bangui. Des tirs se sont fait entendre à plusieurs reprises dans les quartiers aux alentours et l'on sent une grande tension.

D'intenses tirs d'origine indéterminée se sont déroulés à proximité de l'aéroport protégé par les blindés français. Au fur et à mesure de la journée, ces tirs se sont concentrés et intensifiés progressant du nord vers le sud. En milieu d'après-midi, ils ont retenti autour de l'aéroport tenu par les Français. Une dizaine de blindés français se sont alors déployés devant l'entrée de l'aéroport. Les soldats français se sont positionnés derrière des sacs de sable.

La situation mercredi à 19h à Bangui, la correspondance de Jérôme Jadot

Plusieurs véhicules du contingent tchadien de la Misca, 4X4 et blindés, sont sortis de l'aéroport et ont pris la direction du centre-ville. Pourtant, le contingent tchadien qui a été mis en cause dans plusieurs incidents ces derniers jours et qu'on accuse de favoriser le camp musulman, quittera prochainement Bangui pour être redéployé dans le nord du pays.

Les précisions à Bangui

Un millier de personnes ont été tuées depuis le 5 décembre à Bangui et en province, dans les attaques des milices chrétiennes d'autodéfense "anti-balaka" (anti-machette, en langue sango) et dans les représailles de la Séléka contre la population.

La situation à Bangui le 25 décembre
La situation à Bangui le 25 décembre © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.