Il y a eu les propos sexistes, le harcèlement sexuel, les soupçons de collusion avec la Russie, et maintenant les soupçons d'évasion fiscale. Donald Trump fait de nouveau l'objet d'une enquête, cette fois-ci par le service des impôts de New York.

Donald Trump
Donald Trump © Maxppp / BASTIAAN SLABBERS/EPA/Newscom

Donald Trump et ses frères et soeurs ont aidé leurs parents à échapper au fisc, selon une longue enquête du New York Times publiée ce mardi, citant plus de 200 déclarations de revenus que le quotidien a obtenues. 

Fraude fiscale

Selon l'article, l'ex-magnat de l'immobilier est loin de s'être fait tout seul, comme il le raconte volontiers à ses supporters ou dans ses livres

La société immobilière du père du président lui aurait versé l'équivalent de 413 millions de dollars. Donald Trump et ses frères et sœurs auraient créé une société écran pour dissimuler cette somme au fisc.  

Son candidat à la Cour suprême accusé de tentative de viol

Brett Kavanaugh, magistrat conservateur, a été désigné par Donald Trump pour occuper le poste laissé vacant par à la Cour suprême, plus haute juridiction du pays. Les juges sont nommés à vie.  mais une femme, puis deux, puis trois, accusent Kavanaugh de les avoir agressées sexuellement dans sa jeunesse.

La première affaire est tellement retentissante que l'accusatrice, Christine Blasey Ford est entendue par la commission des affaires judiciaires du Sénat. Son témoignage est poignant. Les sénateurs demandent une enquête du FBI pendant une semaine, afin de déterminer s'ils accordent leur confiance à Kavanaugh.

Mais en pleine enquête, ce mardi, Donald Trump s'est ouvertement moqué de cette femme, ironisant sur le manque de précision de son récit. Le président américain a même estimé que les jeunes hommes américains vivaient une époque "terrifiante".  

C'est une époque vraiment terrifiante pour les jeunes hommes en Amérique, vous pouvez être coupable de quelque chose dont vous n'êtes pas coupable 

Collusion avec la Russie

Un procureur spécial, Robert Mueller, a été nommé en 2017 pour rechercher "tout lien entre le gouvernement russe et des individus associés à la campagne de Donald Trump" dans la présidentielle 2016.

Il doit également se prononcer sur une possible obstruction de justice. Son enquête a déjà débouché sur la mise en cause de plusieurs proches de Donald Trump.

À chaque arrestation, Mueller obtient la collaboration du collaborateur inculpé, ce qui lui permet de se rapprocher de plus en plus de Trump. 

Propos sexistes

Pendant la campagne, la vidéo de propos sexistes proférés par Donald Trump a été déterrée et publiée sur internet. Il s'y vante notamment de pouvoir "attraper les femmes par leurs parties génitales" grâce à sa célébrité.

Accusations de harcèlement sexuel et de relations extra conjugales

Les révélations sont venues d'une star du porno, appelée Stormy Daniels.

Elle publie cette semaine un livre intitulé "full disclosure" où elle raconte avec force détails comment elle a rencontré Donald Trump (alors qu'il était déjà marié à Melania Trump) et comment s'est déroulé leur première nuit... puis les suivantes.

Malgré tout, une cote de popularité qui remonte 

Le taux de satisfaction des Américains envers l'action de Donald Trump reste bas,  à 43,9% si l'on se fie à la moyenne entre plusieurs sondages effectuée par le site RealClear Politics, alors que 52,5% des personnes interrogées désapprouvent la politique de Trump.

Le taux de satisfaction a fortement baissé en décembre 2017, notamment lors de la mise en place de la politique anti-immigration de Trump, puis est remonté pour atteindre aujourd'hui les 43,9% :

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.