Ukraine
Ukraine © Reuters / Vasily Fedosenko

Est-ce la fin des hostilités entre Kiev et les séparatistes pro-russes ? Un accord a été trouvé lors de négociations à Minsk au Bélarus. Quelques minutes après l’entrée en vigueur du cessez-le-feu, trois explosions ont retenti au nord de Donetsk.

C'est peut-être la fin d'une crise qui a fait près de 2.600 morts et 500.000 déplacés en Ukraine. Un accord sur un cessez-le-feu a été signé à Minsk au Bélarus entre Kiev et les séparatistes pro-russes. Vladimir Poutine avait annoncé dès mercredi qu'un accord pourrait être signé en fin de semaine. C'est la République populaire autoproclamée de Donetsk qui l'a indiqué sur son compte Twitter. Dans la foulée, le président ukrainien Pétro Porochenko confirmait qu'un "accord préliminaire" avait été signé avec les rebelles.

Pétro Porochenko avait ordonné l'arrêt des combats à partir de 17 heures, heure française. Cet accord comprendrait douze points dont l'instauration d'un cessez-le-feu immédiat. Des prisonniers pourraient être échangés entre les deux camps qui resteraient sur leurs positions actuelles. Moscou salue l'accord et demande que le texte négocié soit "respecté point par point".

Quelques minutes après l’entrée en vigueur du cessez-le-feu, trois explosions ont retenti au nord de Donetsk. Il faudra être patient pour que cette trève soit effective, selon Marc Crépin, le correspondant de France Inter à Moscou.

Les rebelles ne veulent plus de l'Ukraine

Tout pourrait ne pas être réglé pour autant. Les rebelles pro-russes réaffirment leur intention de se séparer de l'Ukraine. C'est ce que ditIgor Plotnitski, un des représentants de la République populaire autoproclamée de Lougansk.

Encore ce vendredi matin, des combats avaient lieu à l'est de Marioupol, dans le sud-est de l'Ukraine. Les forces ukrainiennes avaient bombardé les positions des rebelles, après la vaste offensive lancée par les séparatistes.

Infographie sur le cessez le feu en Ukraine
Infographie sur le cessez le feu en Ukraine © Idé
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.