Drapeau suisse
Drapeau suisse © CC Airflore / http://www.flickr.com/photos/airflore/3489590152/sizes/l/in/photostream/

La Société suisse d'utilité publique lance un concours pour remplacer le "cantique suisse" qui date de 1841 par un hymne avec une mélodie et des paroles plus moderne, afin de refléter "les valeurs d'aujourd'hui".

Ce chant religieux célèbre la piété, les paysages alpins et leur climat sur une musique composée par un prêtre. Devenu hymne national, il serait vieillissant et plus du tout adapté aux temps actuels.

"On connait presque plus la Marseillaise que l'hymne Suisse"

"Personne ne connaît le texte de l'hymne, on connaît les trois premiers mots et après on fait la, la, la", affirme le politicien de centre droit Pierre Kohler, co-président du jury chargé de choisir le nouvel hymne.

La société d'utilité publique, un groupe d'activistes helvètes, a initié ce concours destiné à tous les suisses et qui va durer 6 mois, jusqu'au 30 juin. Le lauréat se verra offrir un prix de 10.000 francs suisses, soit 8.000 euros.

Le jury du concours, composé de 30 membres, des personnalités suisses issues des 26 cantons, délibérera en fin d'année. Ce sera ensuite au gouvernement helvète de décider s'il officialise ce nouvel hymne national courant 2015.

Le reportage de Nicolas Wilhelm

Les partisans de l'hymne actuel ont fait part de leur mécontents. "Pour moi la Suisse a un très bel hymne, tout à fait reconnu internationalement", affirme Hubert Spoerri, qui anime le site www.cantiquesuisse.ch dédié à l'hymne actuel. "Je suis triste devant cette campagne. Personne n'a fait cela auparavant, même dans des pays où le texte était bien pire".

Pour l'historien Claude Bonard t "l'hymne quisse n'est pas extraordinaire. Il est de son temps et les temps ont changé, faut-il pour autant changer pour changer ? En France, le sang impur n'abreuve plus les sillons mais la Marseillaise reste la Marseillaise".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.