pékin va ouvrir une enquête commerciale sur les vins de l'ue
pékin va ouvrir une enquête commerciale sur les vins de l'ue © reuters

Malgré les réticences de l’Allemagne et de 17 autres Etats membres, l'Union européenne a décidé d’imposer dès demain des droits de douane anti-dumping aux panneaux solaires fabriqués en Chine, mais à un taux bien inférieur à celui évoqué initialement. Les mesures sont progressives: à partir du 6 juin, les taxes seront au taux de 11,8%, et passeront deux mois plus tard à 47,6% en moyenne si la Commission ne parvient pas à trouver un accord avec Pékin.

La Chine a immédiatement répliqué aux taxes imposées par Bruxelles, en lançant une enquête antidumping sur les vins importés de l'Union européenne et en agitant le spectre d'une guerre commerciale entre la Chine et le Vieux continent.

Quelques heures plus tôt, l'agence de presse officielle Chine nouvelle avait prévenu que les taxes "punitives" annoncées par l'Union européenne n'étaient "pas susceptibles d'inciter à une réponse amicale de la Chine".

Pékin a déjà par le passé pris des mesures visant des produits européens en réplique à des décisions européennes d'enquêtes ou de taxes visant des sociétés ou des produits chinois.

A Pékin, Philippe Reltien

### ### La France juge "déplacée et condamnable" la menace de la Chine de surtaxer les vins européens. "La manière dont c'est présenté nous paraît tout à fait déplacée et condamnable, à savoir le fait que le dossier ne soit pas traité pour son économie propre mais parce qu'une décision a été prise dans un autre domaine." Le ministère du Commerce extérieur a prévenu que la France "sera aux côtés de nos producteurs pour les aider, ce qui veut dire que le gouvernement va prendre des contacts très vite avec la Commission européenne qui est chargée de défendre nos intérêts et les autres pays européens producteurs de vins", comme l'Espagne, l'Italie et l'Allemagne. François Hollande a annoncé en en Conseil des ministres qu'il demandait une "réunion" des vingt-sept Etats membres de l'Union européenne pour dégager "une solidarité de point de vue" sur les négociations commerciales avec la Chine, a annoncé la porte-parole du gouvernement. _Najat Vallaud-Belkacem_
Le ministre allemand de l'Economie, Philipp Rösler, a qualifié mercredi de "grave erreur" la décision de la Commission européenne. ### Les viticulteurs français sont très inquièts Les exportations de vins européens vers la Chine s'élèvent à un milliard d'euros par an, dont la moitié environ en provenance de France, avec 140 millions de litres de vin vendus en 2012, pour un montant de 788 millions de dollars. Dans ces conditions, s'il y avait des mesures de rétorsion, les exportateurs français seraient bien sûr les premiers touchés.C'est l'ancien président de la fédération des grands vins de Bordeaux.._Xavier Carreau répond à Stéphane Duault_
### Pékin cherche des sanctions qui font mal L'UE est le principal partenaire commercial de la Chine tandis que pour l'UE, la Chine arrive deuxième, derrière les Etats-Unis. Pour François Godement, grand spécialiste de la Chine, fondateur et directeur du Centre Asia, le centre de recherche de Sciences Po, les chinois qui ont l’habitude d’avoir l’avantage dans les affaires commerciale. Il craignent de plus que ces mesure anti-dunping prise sur les subventions accordées par l'état chinois, dure au delà de 2015. _François Godement interrogé par Claire Servaejean_
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.