Le 22 mars, rassemblement à Bruxelles place de la Bourse, en hommage aux victimes des attentats survenus le matin dans la ville
Le 22 mars, rassemblement à Bruxelles place de la Bourse, en hommage aux victimes des attentats survenus le matin dans la ville © MaxPPP

Les attentats perpétrés à Bruxelles ne sont que la suite d’une funeste série. Bamako, Istanbul, Ankara, Grand-Bassam, ou Ouagadougou : ces derniers mois, le terrorisme a fait des dizaines de milliers de victimes et n’en finit pas de gagner du terrain.

Le nombre des victimes du terrorisme dans le monde en 2014 s’élève à 30.000 morts, soit le double de l'année précédente. Sans compter qu’en 2015, le bilan sera pire : en novembre, les attaques du Stade de France, du Bataclan, ou des terrasses de cafés parisiens ; l’attentat contre Charlie Hebdo, contre l'Hyper Cacher ou à Montrouge.

►►►Cartographie : les attentats islamistes dans le monde depuis 2010

2015, année meurtrière

L’année écoulée a été l’une des plus meurtrières dans le décompte des attaque liées au groupe Etat Islamique : les attaques du Radisson Blue de Bamako, ou le crash aérien du Sinaï, le musée du Bardo de Tunis, les attentats de Beyrouth, d'Ankara, de Sanaa, de Copenhague et les exécutions de masse des franchisés du groupe Etat Islamique dans la région du lac Tchad.

Les trois premiers mois de 2016 pourraient donc bien préfigurer une année apocalyptique: les attaques contre la Mission Européenne de Bamako, la rue commerçante d'Istanbul, la plage ivoirienne de Grand Bassam mais aussi l'Egypte, l'Indonésie, la Tunisie encore et Bruxelle, ce 22 mars.

Une recrudescence d’attaque alors que l’EI s’affaiblit ?

Cetemballement des attaques est pourtant inversement proportionnel au recul du groupe EI et d'Al Qaida sur leurs terres de conquête au moyen-orient . Le groupe Etat Islamique a subi des défaites couteuses en terme de revenus et de stratégie, que les djihadistes cherchent à compenser en semant la terreur en dehors de leur califat transfrontalier. A l'intérieur aussi d'ailleurs puisqu'il convient de rappeler que le plus grand nombre de victimes de ces fous de l'islam sont des musulmans ...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.