Le 22 mars, rassemblement à Bruxelles place de la Bourse, en hommage aux victimes des attentats survenus le matin dans la ville
Le 22 mars, rassemblement à Bruxelles place de la Bourse, en hommage aux victimes des attentats survenus le matin dans la ville © MaxPPP

Les attentats perpétrés à Bruxelles ne sont que la suite d’une funeste série. Bamako, Istanbul, Ankara, Grand-Bassam, ou Ouagadougou : ces derniers mois, le terrorisme a fait des dizaines de milliers de victimes et n’en finit pas de gagner du terrain.

Le nombre des victimes du terrorisme dans le monde en 2014 s’élève à 30.000 morts, soit le double de l'année précédente. Sans compter qu’en 2015, le bilan sera pire : en novembre, les attaques du Stade de France, du Bataclan, ou des terrasses de cafés parisiens ; l’attentat contre Charlie Hebdo, contre l'Hyper Cacher ou à Montrouge.

►►►Cartographie : les attentats islamistes dans le monde depuis 2010

### 2015, année meurtrière L’année écoulée a été l’**une des plus meurtrières dans le décompte des attaque liées au groupe Etat Islamique** : les[ attaques du Radisson Blue de Bamako](http://www.franceinter.fr/emission-un-jour-dans-le-monde-le-terrorisme-en-afrique-suite-a-la-prise-dotages-au-mali), ou le crash aérien du Sinaï,[ le musée du Bardo de Tunis](http://www.franceinter.fr/depeche-attaque-contre-un-musee-a-tunis-au-moins-huit-morts), les attentats de Beyrouth, d'Ankara, de Sanaa, de [Copenhague](http://www.franceinter.fr/depeche-fusillade-a-copenhague-apres-un-debat-sur-lislamisme) et les exécutions de masse des franchisés du groupe Etat Islamique dans la région du lac Tchad. Les trois premiers mois de 2016 pourraient donc bien préfigurer une année apocalyptique: les attaques contre la Mission Européenne de Bamako, la rue commerçante d'Istanbul, [la plage ivoirienne de Grand Bassam](http://www.franceinter.fr/depeche-aqmi-attaque-une-station-balneaire-de-cote-divoire) mais aussi l'Egypte, l'Indonésie, la Tunisie encore et Bruxelle, ce 22 mars. ### Une recrudescence d’attaque alors que l’EI s’affaiblit ? Cet**emballement des attaques est pourtant inversement proportionnel au recul du groupe EI et d'Al Qaida sur leurs terres de conquête au moyen-orient** . Le groupe Etat Islamique a subi des **défaites couteuses** en terme de revenus et de stratégie, que les djihadistes cherchent à compenser en semant la terreur en dehors de leur califat transfrontalier. A l'intérieur aussi d'ailleurs puisqu'il convient de rappeler que **le plus grand nombre de victimes de ces fous de l'islam sont des musulmans** ...
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.