[scald=22505:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Cinq soldats français et un civil afghan ont été tués mercredi matin par un attentat à la bombe dans la province de Kapisa, en Afghanistan, a annoncé la présidence française dans un communiqué.

Les soldats protégeaient une assemblée de notables à Joybar, dans la vallée de Tagab, et "un terroriste a déclenché sa bombe à proximité" des militaires, précise l'Elysée.

Selon le communiqué présidentiel, quatre autres soldats français et trois civils afghans ont été grièvement blessés.

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.