[scald=22505:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Cinq soldats français et un civil afghan ont été tués mercredi matin par un attentat à la bombe dans la province de Kapisa, en Afghanistan, a annoncé la présidence française dans un communiqué.

Les soldats protégeaient une assemblée de notables à Joybar, dans la vallée de Tagab, et "un terroriste a déclenché sa bombe à proximité" des militaires, précise l'Elysée.

Selon le communiqué présidentiel, quatre autres soldats français et trois civils afghans ont été grièvement blessés.

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.